Mouthe : le premier méandre du Doubs remis en eau

© Jean-Louis Saintain
© Jean-Louis Saintain

Le Doubs, à sa source, a retrouvé son méandre d'origine. Au XIXe siècle, des travaux avaient modifié son tracé à l'aval du cours d'eau, déséquilibrant ainsi la tourbière du Moutat. A terme, le projet permettra de restaurer cette zone humide.

Par Lucie Thiery

D'importants travaux sont menés depuis le 10 août non loin de la Source du Doubs, à Mouthe (Doubs). 

Ils visent à restaurer le premier méandre du Doubs qui avait été supprimé il y a plus d'un siècle.

A l'époque les hommes ont modifié le lit naturel du Doubs pour assécher la tourbière du Moutat et gagner des surfaces agricoles. Résultat, ils ont profondément perturbé l'équilibre de cet écosystème fragile.

Cette zone humide a été exploitée pendant des décennies par les hommes. La tourbe extraite servait comme source de chauffage.

Aujourd'hui, les hommes font machine arrière pour corriger les atteintes passées.

Les pelleteuses utilisées pour reboucher le lit rectifié sont adaptées au milieu sensible. Elles ont une pression au sol moindre qu'un homme qui marche car leurs chenilles spécifiques, répartissent avec efficacité le poids de la machine.

Ce projet s'inscrit dans le programme européen Life. Débuté en 2014, il vise à restaurer 60 tourbières du massif jurassien. Coût de programme : 8 millions d'euros.

Avec 300 sites, le Haut-Jura est l'une des zones les plus riches d'Europe en tourbières.

En France en seulement 50 ans, la moitié des zones humides ont disparu.

Mouthe : la tourbière du Moutat à Mouthe réhabilitée
Intervenants : Pierre Durlet, Chargé de mission gestion des milieux naturels, Parc naturel du Haut-Jura ; Geneviève Magnon, Chargée de mission projet Life et Natura 2000 syndicat mixte des milieux aquatiques du Haut-Doubs. Reportage : Lucie Thiery, Jean-Louis Saintain, Sébastien Dufour.









Sur le même sujet

Yonne : le gouvernement promet de maintenir le 15 et un hélicoptère

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne