Musique : deux festivals de Bourgogne maintiennent leur édition 2020 malgré tout

Ils font de la résistance ! Les Nuits du Mont Rome, en Saône-et-Loire, et Les Estivales en Puisaye, dans l'Yonne, proposent des concerts et des récitals cet été. Bien qu'allégées en raison de la crise sanitaire, les éditions 2020 de ces deux festivals auront bien lieu.

Le festival des Nuits du Mont Rome, à Saint-Sernin-du-Plain en Saône-et-Loire, fête ses 20 ans en petit comité à cause de l'épidémie de coronavirus Covid-19.
Le festival des Nuits du Mont Rome, à Saint-Sernin-du-Plain en Saône-et-Loire, fête ses 20 ans en petit comité à cause de l'épidémie de coronavirus Covid-19. © Sylvain Bouillot

Les Nuits du Mont Rome

Le festival Les Nuits du Mont Rome célèbre sa vingtième édition cet été, du 25 juillet au 1er août. En raison de la crise sanitaire, son équipe a dû adapter le programme festif qu'elle avait prévu pour l'occasion. Pas de feu d'artifice, pas de restauration sur place, moins d'invités et une programmation revisitée mais l'essentiel est sauf ! Les grandes œuvres du répertoire résonneront une nouvelle fois dans le très joli théâtre David, construit "à l'antique" en plein air, sur les hauteurs de Saint-Sernin-du-Plain en Saône-et-Loire.

"On est très attristé par l'hécatombe tout autour de nous, tous ces festivals annulés. Nous avons la chance d'avoir une configuration extérieure qui facilite la distanciation physique entre les spectateurs. Même si on a craint à un moment donné de devoir abandonné, on a retardé au maximum la prise de décision. Et c'est finalement possible ! On a réfléchi à un protocole sanitaire. On fait l'hypothèse d'une jauge réduite - 200 à 250 mélomanes - pour condamner des places. De fait, on jongle aussi financièrement. Mais on est contents de pouvoir fêter nos 20 ans avec le public", résume François Sapolin, président de l'association Délirique qui organise le festival.

 

 

La programmation 2020 a dû être modifiée. Exit les artistes étrangers pressentis ! Le 25 juillet, lors de la première soirée du festival, la Chambre Symphonique devra se scinder pour éviter qu'il y ait 60 musiciens réunis sur la même scène : l'ensemble à vents débutera la soirée et l'ensemble à cordes assurera la seconde partie.

Le spectacle "West Side Story" avec là encore de très nombreux artistes impliqués a dû être annulé. "C'est la grosse déception de cette édition, un crève-cœur. C'est un projet de longue haleine, un an de travail pour deux chanteurs, les percussions-claviers de Lyon et un chœur d'enfants. Nous le reprogrammerons l'an prochain !", assure Inès Sciortino, directrice et programmatrice du festival. Le quatuor Modigliani et le pianiste Simon Ghraichy, pour ne citer qu'eux, devraient déjà ravir le public dès cette année. 

Les Estivales de Puisaye

L'édition 2020 des Estivales de Puisaye est également maintenue. Les dates viennent d'être arrêtées : du 18 au 23 août dans différentes églises de Puisaye, dans l'Yonne. "Nous avions la pression du public, des bénévoles... Ils ne cessaient de nous dire : s'il vous plaît, faites quelque chose !", sourit Gilles Petitot, vice-président de ce festival associatif.

 

Les Estivales de Puisaye
Les Estivales de Puisaye © D.R

 

Là encore, un protocole sanitaire a été défini pour assurer la sécurité des spectateurs en termes de de distanciation, de gestions des flux d'entrées et de sorties dans les églises. La programmation de ce 17e rendez-vous sera dévoilée le 21 juin prochain au plus tard. Mais celle-ci subit aussi le contexte si particulier de 2020.

"Il n'y aura pas notre traditionnelle opérette car cela veut dire une trentaine de personnes sur scène, ni notre concert symphonique de clôture. 120 musiciens, c'est évidemment encore moins envisageable ! Ce sera donc une édition spéciale avec de la musique de chambre et des récitals de soliste ou piano/voix.", précise Gilles Petitot. La jauge sera aussi plus intime avec l'hypothèse d'une centaine de spectateurs en moyenne. Cela représente un risque financier mais les organisateurs ont décidé de le prendre pour que ce coronavirus ne terrasse pas aussi la musique et le partage.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement festival événements sorties et loisirs musique culture coronavirus société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter