Nevers : des boutiques éphémères pour dynamiser le centre-ville

Les boutiques éphémères, qui fleurissent dans le centre-ville à l'approche des fêtes de fin d’année, séduisent les clients. À Nevers, dans la Nièvre, pas moins de sept magasins de ce type ont ouvert en ce mois de décembre.
 

Les boutiques éphémères, qui fleurissent en centre-ville à l'approche des fêtes de fin d’année, séduisent les clients.
Les boutiques éphémères, qui fleurissent en centre-ville à l'approche des fêtes de fin d’année, séduisent les clients.

C’est quoi une boutique éphémère ?

Le concept de magasin éphémère a vu le jour aux Etats-Unis dans les années 2000, avant de gagner l’Europe.

Au départ, ces magasins ouverts pour une courte durée – quelques jours ou quelques semaines – servaient surtout à vendre des produits saisonniers.

Mais, au fil des ans, d’autres usages sont apparus.
Les marques s’en servent, par exemple, pour tester un quartier avant de décider d’y ouvrir une boutique ou pas.

Parfois, certaines enseignes jouent sur le caractère limité dans le temps pour susciter l’intérêt des consommateurs ou pour tester de nouveaux produits. D’autres encore utilisent les magasins éphémères pour déstocker des articles.
   

Pourquoi les boutiques éphémères plaisent aux consommateurs ?

A Nevers, où de nombreux magasins ont fermé ces dernières années, le taux de vacance commerciale avoisine les 20%.

Les boutiques éphémères permettent ainsi à des locaux fermés depuis plusieurs mois de relever leur rideau, même si ce n’est que temporaire.  

L’apparition de ces nouveaux magasins est très appréciée des consommateurs. "Ça fait du bien parce que le centre-ville est un peu désert. C’est agréable et je trouve qu’il y a de plus en plus de monde", explique une passante.

 Reportage de Rémy Chidaine, Tania Gomes et Philippe Sabatier
 

Comment attirer les clients au centre-ville ? 


Pour attirer davantage de clients dans cette commune de près de 35 000 habitants, d’autres actions ont été mises en place depuis plusieurs années, comme l’installation de trompe-l’œil dans les vitrines vacantes.

Il y a quelques semaines, une initiative de la ville a beaucoup fait parler d’elle : la municipalité s'est séparée de ses 200 horodateurs pour mettre en place des zones de stationnement gratuit dans le centre-ville.
Pour faire passer le message, elle a décidé d’exposer ces horodateurs sur les ronds-points afin d’inciter les consommateurs à venir faire leurs courses à Nevers.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter