• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nièvre : SFR offre de raccorder 45 000 foyers au très haut débit à ses frais

Chantier de vérification d'un point de branchement optique (PBO) pour la fibre à très haut débit / © Thierry GACHON/PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Chantier de vérification d'un point de branchement optique (PBO) pour la fibre à très haut débit / © Thierry GACHON/PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Jusqu'à aujourd'hui, la Nièvre reste à la traîne pour le très haut débit. Mais le déploiement de la fibre pourrait connaître une accélération : SFR propose de raccorder 45 000 foyers à ses frais. Le syndicat mixte Nièvre numérique doit donner une réponse mercredi 7 avril 2019.

Par Manon Millet

97e sur 101. C'est le -piètre- classement de la Nièvre concernant le très haut débit, d'après le dernier baromètre publié par un site spécialisé. Moins de 9% des foyers sont aujourd'hui éligibles à la fibre. 
 

L'État et les collectivités ont investi 60 millions d'euros 

Le syndicat mixte Nièvre numérique est en charge du déploiement du très haut débit dans le département. État et collectivités ont investi 60 millions d'euros pour raccorder 45 000 foyers d'ici 2021. 
  
Il reste encore 68 000 prises à installer pour couvrir l'ensemble de la Nièvre. Le département a lancé un appel d'offres. Fin décembre 2018, la Nièvre n'avait cependant aucune proposition.

"On était dans une période d'incertitude. On ne savait pas trop ce qui allait se passer", explique Alain Lassus, président du conseil départemental de la Nièvre. 
 

SFR s'invite dans le jeu

En février 2019, SFR réalise une offre surprise. 

"SFR nous propose deux choses : la première est de couvrir 45 000 prises à ses frais. Ensuite, de participer à une délégation de service public pour les 23 000 prises restantes."


Si la proposition est acceptée, 45 000 foyers supplémentaires auront accès au très haut débit d'ici fin 2021.  Ensuite, SFR propose donc de raccorder les 23 000 foyers restants moyennant une participation publique de 16 millions d'euros.
L'enjeu pour l'opérateur : percevoir des droits d'autres acteurs qui utiliseraient son réseau.

"Dans la discussion, les priorités sont les suivantes : fibrer la Nièvre le plus vite possible et à moindre coût", explique Alain Lassus. "Les conditions financières sont intéressantes." 
 

Et maintenant ?

Le département a maintenant le choix. Accepter l'offre, ou tenter d'obtenir de meilleurs conditions de la part d'opérateurs concurrents. L'offre de SFR est-elle la meilleure ? Alain Lassus a son avis sur la question : 

"C'est celle qui parait la plus évoluée. Personnellement, je pense que, dans la situation actuelle, il faut choisir l'offre de SFR." 


Nièvre numérique doit donner sa réponse mercredi 17 avril 2019. Si la proposition de SFR pour construire l'infrastructure du réseau est retenue, cela ne signifie pas que les particuliers auraient obligation de souscrire un abonnement auprès de l'opérateur au carré rouge. Ils resteraient bien sûr libres de leur choix.

Reportage : Rémy Chidaine - Claude Heudes
Montage : Hugo Piguet
avec
Alain Lassus: Président du Conseil départemental de la Nièvre (PS)
Fabien Bazin: Président de Nièvre Numérique

 

Sur le même sujet

Chagny : la piste criminelle confirmée après le décès d'une nonagénaire

Les + Lus