Cet article date de plus de 4 ans

Présidentielle 2017 : dans la Nièvre, les abstentionnistes s'organisent pour le second tour

Dimanche 23 avril, ils étaient 22,25 % de Nivernais à ne pas voter au premier tour de l’élection présidentielle et 21,77 % au niveau national. Un collectif d'abstentionnistes veut fédérer les électeurs indécis ou mécontents, pour faire de l'abstention au second tour un acte citoyen.
Création d'un "bureau d'abstention" à Corbigny
Le collectif d’abstentionnistes invite tous les « déçus du premier tour » à venir déposer, dimanche un bulletin « je m’abstiens » dans des bureaux d’abstention.
Le but est de faire de l'abstention un acte citoyen.
Bernard Charmetant va tenir le "bureau d'abstention" de Corbigny, dans la Nièvre.
Les abstentionnistes sont, selon lui, tout sauf indifférents : ces bureaux d'abstention sont une démarche militante pour montrer qu'abstention n'est pas synonyme de désintérêt de la politique.

Ouverture au débat sur la représentation des citoyens
Le collectif cherche par ce biais a attirer l'attention sur la représentation des citoyens à travers les élections.
Qu'ils soient électeurs ou non, leur opinion compte. Le collectif souhaite d'ailleurs la reconnaissance du vote blanc.

Pas d'incidence majeure sur le scrutin dans la commune
L'abstention à Corbigny a atteint un peu plus de 21% des inscrits au premier tour.
La maire de Corbigny, Maryse Peltier (SE), reconnaît qu"on a le droit de se reconnaître dans aucun candidat", mais rappelle qu"il existe le vote blanc, mais on fait, au moins, la démarche de son devoir de citoyen". Et d'ajouter : "Pour moi, l'abstention c'est un petit peu dommage"

Deux bureaux dans la Nièvre
Dimanche, deux "bureaux d'abstention" seront ouverts dans la Nièvre, à Cervon et Corbigny.
Au premier tour, 92 électeurs s'étaient déplacés dans les bureaux d'abstention bourguignons.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections