bourgogne
franche-comté
Choisir une région

MBF Saint-Claude : la liquidation judiciaire de la société sera définitivement tranchée le 12 décembre

MBF Alumium à Saint-Claude. / © Rolland Quadrini/MaxPPP
MBF Alumium à Saint-Claude. / © Rolland Quadrini/MaxPPP

Par France 3 Franche-Comté

Ils devront une nouvelle fois se rendre à Dijon. Ce vendredi matin, la Cour d'Appel bourguignonne a donné aux salariés de chez MBF Aluminium Saint-Claude un nouveau rendez-vous le 16 décembre prochain. Une troisième et ultime audience pour savoir si oui ou non leur demande d'annulation de la liquidation est acceptée.

"Cette délibération de la Cour d'Appel ne nous pose pas de problème car on a un projet qui est finalisé. On la redit devant la présidente. Le projet de SCOP qu'on porte sera peut-être concrétisé et mis en oeuvre d'ici le 16 décembre, puisqu'aujourd'hui, les seuls ingrédients manquants sont les engagements de Renault et PSA sur un certain niveau de volume" nous a expliqué Naïl Yalcin, délégué CGT MBF Aluminium.

"Au bout du combat"

Maitre Georges Meyer, avocat des salariés de MBF, ne se fait que peu d'illusions quand à la décision du 12 décembre. "Les réquisitions du parquet, les réserves de la cour, les échanges du jour... laissent plutôt penser que la cour devrait confirmer la décision du tribunal de commerce. Le renvoi va plutôt dans ce sens là" a-t-il expliqué au micro de notre journaliste Quentin Carudel. Et d'ajouter : "Nous souhaitions aller au bout du combat."

Une décision défavorable du tribunal n'aurait pas d'impact direct dans le projet de SCOP, selon Naïl Yalcin qui souhaite garder : "On peut très bien voir le projet de reprise dès le mois prochain si tout le monde y met les éléments : constructeurs, états, régions et salariés. En tout cas les salariés n'attendent que ça, on est une centaine à le vouloir et à être prêts".

► A lire aussi : 

- Liquidation de la fonderie MBF dans le Jura : une centaine d'anciens salariés pourrait monter une SCOP 
- Liquidation de MBF : "L'actionnaire a détourné des millions" dénonce une spécialiste des comptes d'entreprises


Sur le même sujet

Les + Lus