Ornans : pour Jean-Louis Ropert, la musique et la générosité, deux évidences...

Jean-Louis Ropert avec une pensionnaire de l'Ehpad du Val de Loue d'Ornans / © D. Martin, France Télévions
Jean-Louis Ropert avec une pensionnaire de l'Ehpad du Val de Loue d'Ornans / © D. Martin, France Télévions

Jean-Louis Ropert a su faire d'un drame, une belle histoire : il a accompagné jusqu'à la fin son épouse Babette, atteinte par la maladie d'Alzheimer, et, même après son décès, il continue de se rendre à l'Ehpad, pour chanter et jouer de l'harmonica. "Pour apporter un peu de joie "... Simplement.

Par Catherine Eme-Ziri

Les Marchands de Bonheur 

C'est cet été que nous avons rencontré Jean-Louis Ropert, lors d'un concert. Jean-Louis et une dizaine de copains ont monté la troupe "Les Marchands de Bonheur" qui sillonne la région depuis plus de 10 ans et a été inspirée par les fameux Compagnons de la Chanson. Nous les avons filmés lors de l'un de leurs spectacles à Cléron cet été.
Ils ont aussi enregistré un clip "Solidarité", dont ils ont écrit les paroles et la musique, qui a mobilisé pour le tournage 700 personnes dans les rues d'Ornans.

D'un drame, en faire du positif

Jean-Louis Ropert a "rencontré" la musique tout jeune, dans le restaurant de sa grand-mère à Saint-Vit dans le Doubs. Une estrade, un orchestre pour les clients et lui qui se retrouvaient toujours aux pieds du trompettiste. La musique, la trompette, il a trouvé sa voie très jeune. Il a intégré la Garde Républicaine, qui accompagne les cérémonies officielles à l'Elysée (Il a servi de Georges Pompidou jusqu'à Jacques Chirac) et qui assure aussi des missions de divertissement.

Babette et Jean-Louis Ropert sont revenus à Ornans pour leur retraite. Leur vie professionnelle, ils l'avaient passé à Paris, lui donc comme trompette à la musique de la Garde Républicaine. Elle, chargée de l'organisation de salons professionnels, comme le Salon de l'agriculture.

Jean-Louis Ropert a vu sa vie boulerversée par la maladie de son épouse : Alzheimer. Babette est décédée en 2015 et, aujourd'hui, Jean-Louis continue ses visites à la maison de retraite, pour apporter grâce au chant et à l'harmonica, de la joie aux personnes âgées. Il arrive à leur faire vivre de délicieux moments. Simplement et avec beaucoup de générosité.

 
Ornans : pour Jean-Louis Ropert, la musique et la générosité, deux évidences...
Jean-Louis Ropert est beaucoup allé à l'Ehpad d'Ornans pour accompagner son épouse atteinte de la maladie d'Alzheimer. Malgré son décès en 2015, il continue de s'y rendre pour chanter et jouer de l'harmonica pour apporter de la joie aux personnes âgées. Reportage : C. Eme-Ziri, D. Martin, V. Grandemange et JP Maujard Avec en interview : Jean-Louis Ropert


 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus