Paris 2024 : les collectivités territoriales souhaitant devenir centres de préparation ont un délai supplémentaire

Paris, le 23 juin 2018 : journée Olympique au parc Rives de Seine / © Bruno Levesque / IP3 MaxPPP
Paris, le 23 juin 2018 : journée Olympique au parc Rives de Seine / © Bruno Levesque / IP3 MaxPPP

A la demande de nombreuses collectivités territoriales, Paris 2024 a décidé d’accorder un mois de délai supplémentaire à celles qui souhaitent candidater pour être référencées comme Centres de Préparation aux Jeux. La date limite de dépôt des candidatures est portée au 30 novembre 2019.
 

Par F.L.

Trois mois après le lancement du label Terre de Jeux 2024, déjà plusieurs centaines de candidats !
Le 17 juin 2019, au Sénat, Paris 2024 lançait le label Terre de Jeux 2024, destiné aux collectivités territoriales et aux acteurs du mouvement sportif qui souhaitent s’engager dès maintenant dans l’aventure olympique et paralympique. 
Trois mois après le lancement, plusieurs centaines de collectivités territoriales sont déjà candidates, et une convention a été signée avec les fédérations olympiques et paralympiques au programme des Jeux.

Un mois supplémentaire pour déposer sa candidature en tant que Centre de Préparation aux Jeux
Le comité d'organisation des Jeux d'été Paris 2024 a constaté que beaucoup de collectivités ont demandé un délai supplémentaire pour déposer leur dossier. Leur demande a été entendue et la date limite de dépôt des candidatures a été portée au 30 novembre 2019.

Un délai qui pourrait susciter de nouvelles candidatures !
En Bourgogne, des collectivités comme Dijon Métropole ont déjà fait acte de candidature : 
Mâcon en Saône-et-Loire voudrait également accueillir des athlètes, sur le plan d'eau de la Saône :

De même, dans l'Yonne, les infrastructures ycaunaises pourraient accueillir des équipes : Stade de l'Abbé Deschamps, le stand de tir à l'arc de Briennon-sur-Armençon...

Devenir Terre de Jeux 2024 pour être sélectionné comme Centre de Préparation aux Jeux
En juillet 2020, au moment des Jeux de Tokyo, un catalogue définitif listant des infrastructures référencées comme Centres de Préparation aux Jeux (CPJ) sera remis aux 206 Comités Nationaux Olympiques et 182 Comités Nationaux Paralympiques du monde entier.
Les comités pourront alors "faire leur marché" et choisir un centre référencé pour s’entraîner en France, à leur convenance, durant l’Olympiade.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mouvement social à la SNCF : un passager témoigne

Les + Lus