PHOTO : Mercure dans le viseur d'un photographe franc-comtois

© Xavier Ambs
© Xavier Ambs

C'est une photographie exceptionnelle que Xavier Ambs a pu immortaliser le 11 novembre dans son viseur. Regardez bien ce cliché. Ce minuscule point au centre du soleil est la planète Mercure. Il faudra attendre 2032 pour revoir ce phénomène astronomique. 

Par Jean-Stéphane Maurice

Cette configuration planétaire est qualifiée par les spécialistes de "transit de Mercure". Il s'agit du passage de la planète Mercure devant le soleil. C'est un événement similaire à celui d'une éclipse solaire lorsque la lune passe entre la terre et le soleil.
Ici, c'est Mercure qui passe entre la Terre et le Soleil, mais les échelles sont très différentes.
 
© Xavier Ambs
© Xavier Ambs

Non ce n'est pas une tache sur la photo, mais bien la planète Mercure. Cette dernière est un minuscule point au centre du soleil et son transit a duré plusieurs heures.
Il est un peu plus visible sur cet agrandissement.
 
© Xavier Ambs
© Xavier Ambs

Voici un petit rappel des échelles planétaires pour mieux comprendre le phénomène :

Diamètre Soleil : 1.391.020 km - distance 149.600.000 KM de la terre en moyenne
Diamètre Mercure : 4879 km - distance 91.690.000 KM de la terre au plus proche
Distance Mercure / Soleil : 57.910.000 km en moyenne
Si la terre avait pris la place de Mercure, le minuscule point serait seulement trois fois plus gros. 

Xavier Ambs vit à Montbéliard. C'est un passionné d'astronomie et de photographie depuis son plus jeune âge. Après des années d'observation des astres, il concilie ses deux passions. Il a pu acquérir la technique sur le terrain et se lance, il y a une dizaine d'années, dans l'astrophotographie. Grâce à du matériel spécialisé tels que télescopes, lunettes, objectifs photo et des outils de développement informatique, il peut enfin immortaliser les astres qui le fascinent tant..
Pour ces clichés du 11 novembre, Xavier n'était pas optimiste, car la météo s'annonçait très nuageuse. Vers 16 h 15, une courte éclaircie lui permet d'entrapercevoir Mercure dans son viseur. Il tient sa photographie grâce aux filtres solaires adaptés à son objectif de 700 mm qui lui permettent de réduire la lumière solaire. Celle-ci pourrait aisément détruire son capteur d'appareil photo ou lui brûler la rétine des yeux. Cela peut sembler ridicule de voir ce point gros comme une tête d'epingle sur le cliché mais elle représente selon lui, l'infini du systeme solaire et la place qui est la nôtre dans l'univers.
 
© Xavier Ambs
© Xavier Ambs




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus