• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

VIDEO. Prisons, hôpital : Jacqueline Gourault n'annonce pas grand chose pour les services publics à Lure

Jacqueline Gourault ministre de la Cohésion des territoires en visite en Haute-Saône. / © France 3 Franche-Comté : Fabien Dupont
Jacqueline Gourault ministre de la Cohésion des territoires en visite en Haute-Saône. / © France 3 Franche-Comté : Fabien Dupont

La ministre de la cohésion des territoires était très attendue par les élus ce lundi 18 mars. En visite à Lure, elle n'a pas fait d'annonces qui pourraient compenser l'abandon du projet de prison en Haute-Saône. Une majorité d'élus se disent déçus. 

Par Sophie Courageot

La ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a commencé sa journée par une visite l'entreprise Val’Air spécialisée dans la fabrication de balayeuses.

Une mise en jambe car c'est à Lure que se déroulait le véritable enjeu de cette visite. Lure qui a perdu sa prison en 2014. Le projet de construction d'une nouvelle prison promis par François Hollande n'est plus à l'ordre du jour de la carte pénitentiaire 2022. 

A Lure, la ministre a rencontré hors caméra une vingtaine d'élus et associations. De cette table ronde en sous-préfecture il ressort peu de choses concrètes. La ministre a confirmé le label d'hôpital de proximité pour Lure.
20 postes verront le jour à la direction des impôts la DDSIP. Jacqueline Gourault annonce aussi un contrat entre les territoires et l'Etat sur le thème de l'ingénierie. Mais rien de concret n'est annoncé sur ce thème. Si ce secteur de la Haute-Saône trouve des projets, l'Etat apportera son aide. 

Sur le projet de prison, le maire de Lure Eric Houlley dit ne pas voir lâcher. L'élu a rendez-vous à Matignon le 3 avril pour évoquer la prison. Il espère toujours une modification de la carte des prisons avec l'espoir de récupérer un projet prévu en région parisienne et auquel les élus n'adhèrent pas.
 

 


"Tout ça pour ça. On ne s'attendait pas à grand chose. On n'a pas grand chose" a réagit Michel Antony ardent défenseur de l'association défense des services publics. 

La ministre Jacqueline Gourault en visite en Haute-Saône
Reportage Frédéric Buridant et Fabien Dupont. Avec Christophe Lejeune Député LREM Haute-Saône Jacqueline Gourault Ministre de la cohésion des territoires Eric Houley Maire de Lure Michel Antony association défense des services publics


Une visite pour rien selon les élus de l'opposition 


Les deux sénateurs LR Michel RAISON et Alain JOYANDET disent avoir pris acte des quelques annonces de la Ministre. Ils regrettent la faiblesse des compensations proposées par l’Etat qui ne met en œuvre aucun décision exceptionnelle en termes de solidarité nationale.

"Nous sommes très loin du compte et les mesurettes annoncées ne peuvent faire oublier la perte subie mais aussi un certain sentiment de brutalité voire de mépris à l’égard de notre territoire qui a subi et subit encore une double peine" écrivent-ils dans un communiqué. "Le gouvernement n’a pas pris la mesure de la situation et les élus ont constaté qu’ils n’avaient toujours pas été entendus par le gouvernement. Ce n’est malheureusement pas une surprise mais la déception est d’autant plus grande que la Ministre avait été prévenue à plusieurs reprises des attentes fortes des élus et de la population face à une décision inexcusable".

"Les mesures annoncées par Jacqueline Gourault sont très largement insuffisantes en termes de compensation pour Lure et le pays luron. Tous les acteurs présents et concernés directement par ce dossier sont même sortis de la rencontre ministérielle avec une profonde déception, pour ne pas dire avec la gueule de bois, même si - au fond - ils ne s'attendaient pas vraiment à des miracles de la part de la représentante du gouvernement, qui avoua elle-même devant les personnes présentes "être totalement impuissante" et "avoir tout essayé" !" ajoute Marie-Dominique Aubry, présidente des Républicains de la Haute-Saône. 

 

Vesoul candidate pour accueillir l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires


Lors de la venue de la Ministre de la Cohésion des Territoires en Haute-Saône Alain Chrétien maire de Vesoul a remis à Jacqueline Gourault le dossier de candidature de Vesoul pour accueillir l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT).
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les policiers demandent des mesures d’urgence pour faire face aux suicides

Les + Lus