La conspiration du silence

Fin 1981, toutes les pistes convergeant vers Emile Louis. Soupçonné du viol et du meurtre de Sylviane Lesage qu’il nie, il est placé en garde à vue par Christian Jambert. Il avoue des attouchements sur des enfants de la DDASS mais dément être coupable de la disparition des jeunes filles. C’est le juge d’instruction Jacques Bourguignon qui entre alors en scène, prononçant un non-lieu. Personne, ni lui, ni le procureur ne semblent s’intéresser à ce meurtre sordide et aux disparitions inexpliquées. Emile Louis est finalement condamné à 4 années de détention pour attouchements, à l’issue desquelles il quittera la région. Jambert, avec l’obstination qu’on lui connait désormais, poursuit ses investigations et présente un rapport circonstancié qui sera classé sans suite… Pacte de non-dénonciation ou paresse judiciaire, le mystère reste entier.
À propos de l'émission : Série documentaire française (8x35 min) | La conspiration du silence revisite les affaires de disparitions et de mœurs qui ont frappé le département de l’Yonne des années 70 jusqu’au début des années 90. Cette fresque tragique invite à replonger dans l’une des périodes les plus obscures de l’histoire judiciaire et criminelle française.