La conspiration du silence

Le couple Dunand est sous les verrous et l’enquête suit – lentement – son cours. Au vu des horreurs commises, on s’attend à une extrême sévérité mais la justice auxerroise laisse perplexe. L'enquête du juge Bourguignon ne permet pas de découvrir les nombreux clients du couple diabolique. Seuls deux d'entre eux sont mollement interpellés. L’inimaginable arrive lorsque, en 1986, deux ans après son incarcération et en attendant son procès, Claude Dunand est remis en liberté. Il est finalement condamné en 1991 à la réclusion à perpétuité sans avoir jamais rien révélé de ses clients. Comme pour les disparues de l’Yonne, Huguette et Mikaela étaient des filles de la DDASS, socialement abandonnées. Étrange impression, là encore, alors que le pire est sous nos yeux, d’un grand endormissement coupable et d’un système bien huilé.
À propos de l'émission : Série documentaire française (8x35 min) | La conspiration du silence revisite les affaires de disparitions et de mœurs qui ont frappé le département de l’Yonne des années 70 jusqu’au début des années 90. Cette fresque tragique invite à replonger dans l’une des périodes les plus obscures de l’histoire judiciaire et criminelle française.