Projet de carrière à Ternuay : les opposants se mobilisent à nouveau

Les opposants à la carrière de Ternuay en Haute-Saône ne relâchent pas la mobilisation. / © Antoine Laroche - France Télévisions
Les opposants à la carrière de Ternuay en Haute-Saône ne relâchent pas la mobilisation. / © Antoine Laroche - France Télévisions

Le projet d'une carrière sur la petite commune de Haute-Saône est vieux de 15 ans. Les procédures des opposants s'enchaînent. Mais l'ouverture d'une nouvelle enquête d'utilité publique ravive les tensions. 

Par S.C avec Fredéric Buridant

C'est un dossier qui dure depuis 15 ans. La carrière de Ternuay en Haute-Saône fait l'objet d'un bras de fer entre exploitants et militants écologistes.
La bataille judiciaire est en toujours en cours. En décembre 2018, le tribunal administratif de Besançon a annulé l'arrêté préfectoral du 7 juillet 2017 qui autorisait la société des Carrières de Ternuay à « exploiter, défricher une superficie de 7,7 ha et à déroger à l’interdiction de destruction d’espèces protégées ». Une procédure des opposants est en cours également depuis février 2019 devant la cour d'appel de Nancy. 

Les opposants au projet ont manifesté ce samedi 5 octobre devant la mairie où était attendue la commissaire enquêtrice chargée du dossier. Car sur le terrain où ce projet de carrière est prévu, des panneaux affichent un avis d'enquête d'utilité publique. 

Jean Weber, le coprésident de l’association de sauvegarde du plateau des 1000 étangs et de la Haute Vallée de l’Ognon dénonce un déni de démocratie. "Alors qu'on est devant la cour d'appel, on se retrouve à nouveau avec une enquête d'utilité publique,. Cela veut dire qu'on va à nouveau se retrouver au tribunal administratif pour faire un référé suspensif ! C'est sans fin" dit-il. Selon Jean Weber, "cet acharnement, c'est la volonté de l'argent, du pouvoir, le fric d'abord. Les profits seront surtour pour les carriers, pas pour la région" regrette-t-il. 
 
Nouvelle mobilisation contre le projet de carrière à Ternuay
Les habitants de Ternuay dans les Vosges saônoises se déchirent depuis quinze ans autour d'un projet de carrière, ses détracteurs affirment qu'il menace directement l'environnement dans ce secteur classé Natura 2 000, au pied du plateau des Mille étangs, une nouvelle manifestation a eu lieu ce matin. Frédéric Buridant, Antoine Laroche avec Jean Weber Co-président association de sauvegarde du plateau des 1000 étangs


Le maire de la commune qui n'a pas souhaité s'exprimer devant notre caméra est lui favorable au projet. Les habitants du secteur craignent de voir défigurer les paysages et ont peur des passages de camions. "C'est scandaleux, c'est une invasion capitaliste dans la vie des gens. On reviendra, on ne bougera pas. Nous, on vit là" dénonce un opposant. "On est dans un secteur touristique qu'on veut classer à l'Unesco... la carrière sera visible et va détruire des espèces protégées, ça ne va plus être aussi beau" lance un autre. 

Les opposants ont déjà prévu de revenir manifester, les 21 octobre et 8 novembre date de retour de la commissaire enquêtrice. L'enquête d'utilité publique sera déroule du 5 octobre 2019 à 9 h au 8 novembre 2019 à 17 h inclus. Les habitants peuvent s'exprimer :
  • Par courrier adressé au commissaire enquêteur : mairie de Ternuay-Melay-et-Saint-Hilaire, 7, rue du Tram, 70270 Ternuay-Melay-et-Saint-Hilaire
  
 
© Antoine Laroche - France Télévisions
© Antoine Laroche - France Télévisions

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus