• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Quel avenir pour le projet Center Parcs au Rousset ?

C'est un serpent de mer, un dossier qui n'en finit pas de créer des tensions : la création d'un Center Parcs dans la région. Marie-Guite Dufay jusqu'ici très favorable à l'installation du complexe, a fait état de ses doutes lors de notre émission politique.

Par Christophe Tarrisse

"Je ne soutiendrais pas un projet de Center Parcs dans notre région si les garanties écologiques et de l'ingénérie financière ne sont pas réunies" avertit Marie-Guite Dufay, relancée sur le projet, elle conclut "non, pas tout de suite".

La sortie de Marie-Guite Dufay, la président de la grande région lors de notre émission politique ce dimanche 10 mars laisse planer un nouveau voile sur les projets de Center Parcs en Bourgogne-Franche-Comté dans le Jura et en Saîone-et-Loire. Après 5 années de discussions et d'oppositions sur le terrain, les mots de Marie Guyte Dufay ont tout d'un rétropédalage.

La région attend davantage de garanties sur ces deux projets voulus en Bourgogne-Franche-Comté. Au Rousset, l'une des deux communes retenues par Pierre et Vacances, la sortie de la présidente de région inquiète. La situation économique et d'emploi dans ce territoir n'est pas très prospère et l'on attendait beaucoup de ce centre.

Sur le site retenu en lisière de foret, le projet est pour l'instant bloqué. Des associations écologistes ayant fait appel d'une décision de justice validant le plan local d'urbanisme. Pour les opposants au complexe, la position de la présidente de région n'a pas évolué malgré les déclarations.

400 cottages, des piscines géantes chauffées à 29 degrès toute l'année et des centaines d'emplois à la clés, en tout cas selon ses promoteurs… Pour le département de Saône-et-Loire, l'enjeu est de taille. Il devrait apporter une aide au projet de 12 millions d'euros. Dans ces condtions, hors de quesiton de faire machine arrière. 

Prochaine étape de ce bras de fer qui semble désormais s'éterniser. L'arret de la cour d'appel qui devrait intervenir avant le mois de septembre.

Voir le reportage de Maxime Bayce et Romy Ho-a-Chuck :
Marie Guite Dufay (Présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté PS)
Eric Daillie (Président de Ecologicaction 71)
André Accary (Président du département de Saône-et-Loire LR)
 

 

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus