• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les réactions en Bourgogne après le renoncement de François Hollande

Les réactions politiques en Bourgogne après le renoncement de François Hollande
Le président François Hollande a annoncé jeudi soir lors d'une allocution télévisée qu'il renonçait à être candidat pour un second mandat. Les politiques bourgignons de tout bord ont réagi à cette annonce surprise. - France 3 Bourgogne - Sylvain BOUILLOT, Romain LIBOZ, Aurélien MARONE-MISSUD

Le président François Hollande a annoncé jeudi soir lors d'une allocution télévisée qu'il renonçait à être candidat pour un second mandat. Les politiques bourgignons de tout bord ont réagi à cette annonce surprise.

Par M. F.

Arnaud Montebourg

L'ancien ministre du Redressement productif, candidat à la primaire à gauche, était en déplacement à Pau (Pyrénées-Atlantiques) jeudi soir. "Ce n'est pas l'échec d'un homme, c'est l'échec d'une politique", a-t-il dit lors d'une interview dans le Grand Soir 3 sur France 3.

Il n'a pas attendu plus longtemps pour montrer son opposition avec le Premier ministre Manuel Valls, qui s'annonce comme l'un de ses principaux adversaires pour l'investiture socialiste pour la présidentielle.

Christian Paul

Le député PS de la Nièvre, qui a annoncé mercredi son soutien à Arnaud Montebourg pour la primaire, espère que la décision du chef de l'État va faire bouger les choses à gauche. 


"Je pense que ça change beaucoup de choses pour les Français en général, pour la gauche, pour les socialistes, pour les candidats qui seront en lice pour cette primaire. Ils vont se tourner probablement encore plus vers l'avenir", indique-t-il sur franceinfo.

Il ajoute : "une primaire citoyenne, c'est 20% d'inventaire, il faudra le faire évidemment, et c'est surtout 80% de projet. Je pense que cette primaire, qui ne doit pas être un règlement de compte, va avoir un intérêt très fort. Et c'est notre responsabilité d'en faire un immense événement démocratique."


Guillaume Larrivé

Interrogé sur franceinfo, le député LR de l'Yonne fustige le manque de courage du président de la République.

François Sauvadet

Le président LR du département de la Côte-d'Or a réagi dans un communiqué. Il y dénonce les "cinq ans d'une politique catastrophique". "Un bilan dont les candidats à la primaire de la gauche ne pourront pas s'exonérer".


Il ajoute : "Pour éviter une humiliante défaite et surtout pour éviter de devoir affronter plusieurs de ses anciens ministres et de croiser le fer avec d'obscurs défenseurs de la gauche radicale, François Hollande a donc décidé de jeter l'éponge. Il a préféré la désertion plutôt que l'humiliation."

Alain Suguenot

La réaction du député-maire LR de Beaune va dans le même sens. Sur Facebook, il pointe "l'aveu d'échec de tout son quinquennat."
Il appelle sa famille politique à être "en ordre de marche et à la hauteur de l'espérance des Français".

Gilles Platret

Le maire LR de Chalon-sur-Saône, de son côté, parle d'un "retrait sans gloire de M. Hollande" qui "signe la ruine du centre gauche au pouvoir". Il appelle à l'alternance derrière le candidat désigné par la primaire à droite, François Fillon.

Sur son compte Twitter, il compare le président au capitaine d'un Titanic qui sombre.

 

Julien Odoul

Le conseiller régional FN de Bourgogne-Franche-Comté souligne le mérite des primaires à gauche et à droite qui aura permis selon lui de "mettre à la retraite deux présidents de la République calamiteux et impopulaires."

Il ajoute que le désistement du chef de l'État est "symptomatique de la grave crise politique que nous vivons". Il prône la rupture avec le système actuel.


Les réactions des Dijonnais à cette annonce recueillies par C. Thibaud et M-L. Robert avec :
 

Les réactions des Dijonnais au renoncement de François Hollande
Le président François Hollande a annoncé, jeudi 1er décembre 2016, lors d'une allocution télévisée qu'il renonçait à être candidat pour un second mandat. Qu'en pensent les Dijonnais ?


Les réactions politiques de S. Bouillot, R. Liboz, D. Rabeisen et A. Borlot avec :

  • François Rebsamen, maire de Dijon (PS) et ancien ministre du travail
  • Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté (PS)
  • Christian Paul, député de la Nièvre (PS)
  • Rémi Delatte, président de la fédération Les Républicains de Côte-d’Or et député de Côte-d’Or (LR)
  • Gilles Platret, président de la fédération Les Républicains de Saône-et-Loire et maire de Chalon-sur-Saône (LR)
Bourgogne : les réactions politiques au renoncement de François Hollande
Le président François Hollande a annoncé jeudi 1er décembre 2016 lors d'une allocution télévisée qu'il renonçait à être candidat pour un second mandat. Les politiques bourguignons de tout bord ont réagi à cette annonce surprise.



Sur le même sujet

Meeting de France : Breitling Jet Team arrive sur le tarmac

Les + Lus