• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Rugby : le plaquage en question

© Claudes Heudes
© Claudes Heudes

Après le récent décès d'un étudiant des suites d'un choc subi lors d'un match de rugby amateur, le plaquage fait débat dans le monde du rugby. C'est le 4e décès sur les terrains de l'ovalie en France en moins de huit mois. 

Par J.G.

On apprenait, récemment, le décès d'un jeune de 23 ans, scolarisé dans une école d'ingénieur de Dijon. Un décès qui a eu lieu un mois après subi un plaquage lors d'un match de rugby entre étudiants. Une enquête est en cours mais d'autres drames ont endeuillé le rugby français ces derniers mois. La fédération a réagi en demandant aux clubs d'adapter les entraînements, notamment chez les plus jeunes.

Exemple dans l'Yonne, où le plaquage, interdit durant la première partie de la saison dans les catégories jeunes, retrouve sa place à l'entraînement mais éducateurs et joueurs ont dû s'adapter. Dès le plus jeune âge, les entraîneurs insistent désormais sur le plaquage et sa technique. Le geste étant donc à l'origine d'une série d'accidents mortels sur les terrains de rugby.

Les risques éventuels liés au plaquage, les jeunes joueurs de la sélection départementale de rugby y pensent forcément, sans pour autant en avoir peur. Dangers du plaquage ou pas, à 14 ans, la plupart de ces joueurs rêvent de devenir professionnels. Quant à l'école de rugby du club d'Auxerre, elle n'a pas enregistré de baisse des effectifs.
 
Accidents de rugby : sensibilisation dans l'Yonne
Reportage de Baziz Djaouti et Claude Heudes.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Accidents de rugby : sensibilisation dans l'Yonne

Les + Lus