À Chalon, on apprend la bienveillance à l'école

© Romy Ho-A-Chuck / France 3 Bourgogne
© Romy Ho-A-Chuck / France 3 Bourgogne

À Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), l'école Saint-Jean-des Vignes expérimente cette année une classe "bienveillance". Un projet pilote où les élèves de CP se familiarisent de façon concrète et ludique avec ce qu'on nomme la communication non violente.

Par M. F.

On les appelle les "mousquetaires du bonheur". Les élèves de CP de l'école Saint-Jean-des-Vignes de Chalon-sur-Saône apprennent à gérer les émotions, les leurs, celles des autres. Ils découvrent comment communiquer en y mettant des formes, plutôt que des coups ou des mots blessants.
 
À Chalon, on apprend la bienveillance à l'école
À Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), l'école Saint-Jean-des Vignes expérimente cette année une classe "bienveillance". Un projet pilote où les élèves de CP se familiarisent de façon concrète et ludique avec ce qu'on nomme la communication non violente. - France 3 Bourgogne - Michel Gillot, Romy Ho-A-Chuck, Patrick Jouanin

"On constate depuis plusieurs années que les élèves ne mettent plus de filtre dans leur façon de s'appréhender et de se parler. Souvent ils passent directement à des actes assez violents, physiques ou par les mots, précise Edwige Cholley, la directrice de l'école. On avait vraiment envie de développer cette approche autour de la communication pour leur apprendre justement à s'exprimer et trouver des solutions en cas de désaccord."
 

Des enseignements plus paisibles

Au fur et à mesure des dix séances programmées, les enfants découvrent et explorent à leur rythme cet univers si compliqué des relations. Ils s'appuient pour cela sur des peluches, qui les aident à s'exprimer. "Ils peuvent parler de situations qu'ils ont vécu sans en être acteurs eux-mêmes. C'est la petite peluche qui parle, et c'est très important pour qu'ils puissent se libérer et délivrer le message qu'ils ont envie de délivrer", détaille Laeticia Malin, éducatrice.

Grâce aux "mousquetaires du bonheur", l'école devient plus paisible pour de meilleurs apprentissages. Un projet pilote qui, à l'évidence, mérite d'être largement étendu.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus