• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Chalon-sur-Saône : des fournitures scolaires à bas prix grâce à la grande vente d'Emmaüs

La vente Emmaüs de Chalon-sur-Saône se tient du 20 au 24 août. / © France 3 Bourgogne / T. Pfeiffer
La vente Emmaüs de Chalon-sur-Saône se tient du 20 au 24 août. / © France 3 Bourgogne / T. Pfeiffer

Depuis lundi, l'association propose une alternative aux courses dans les grandes surfaces. Grâce à des dons de particuliers ou d'entreprises,  Emmaüs vend des fournitures scolaires à bas prix qui profitent aux familles aux revenus modestes.
 

Par ML et VC

50 centimes la paire de ciseaux, 2 euros le cartable : depuis lundi, l’antenne Emmaüs de Chalon-sur-Saône a lancé sa grande vente de rentrée. Y sont proposés des fournitures scolaires et des affaires de sport à des prix très inférieurs à ceux du commerce. Alors que le budget de matériel pour un enfant rentrant en sixième peut s’élever à 100 ou 120 euros dans les surfaces traditionnelles, ses parents pourront ne débourser que 35 euros en passant par l’association.
 

Le rendez-vous a donc ses fidèles. Fanny fait le déplacement tous les ans. « J’avais déjà pris les fournitures du petit, explique-t-elle. Là on en a profité pour venir, qu'il choisisse les dernières petites choses, des petits gadgets aussi. Il a trouvé deux crayons de papier sympas, des cahiers tout neufs déjà emballés. »
 

Certains produits proposés sont d’occasion, mais il est aussi possible de trouver du neuf. Le stock provient de dons de particuliers ou d’invendus d’entreprises, que les bénévoles d’Emmaüs ont récoltés, triés et empaquetés toute l’année. « Il y a aussi la notion de réemploi, souligne Annick Berthier, bénévole et vice-présidente d’Emmaüs France. Ne pas gaspiller un paquet de feuilles parce qu’il est ouvert, par exemple. On reconditionne et ça peut servir à un autre enfant pour toute l’année scolaire. »
 
Reportage vente de rentrée d'Emmaüs à Chalon-sur-Saône
Reportage de V. Chatelier, T. Pfeiffer, P. Sabatier, J-R Gacon. Avec Arthur et Fanny, clients, et Annick Berthier, bénévole et vice-présidente d'Emmaüs France.

Les deux premiers jours de la vente, entre 120 et 150 personnes sont venues se fournir au local situé avenue Salvador Allende. Il reste jusqu’à samedi pour en profiter. A l’issue de la semaine, les invendus seront donnés à l'ASTI, une association chalonnaise d’aide aux personnes immigrées, pour que leurs enfants, eux aussi, puissent faire leur rentrée.
 

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus