Législatives : le maire LR de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, annonce sa candidature à la dernière minute

Publié le
Écrit par Lisa Guyenne avec Elsa Bezin

Après plusieurs mois d'hésitations, Gilles Platret se déclare finalement candidat aux législatives dans sa circonscription, la 5e de Saône-et-Loire, sous l'étiquette de son parti Les Républicains.

LR lui avait accordé son investiture dès le mois de décembre, mais il a réfléchi jusqu'au dernier moment. Gilles Platret, maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône, vient d'annoncer sa candidature aux législatives ce vendredi 20 mai, dernier jour de déclaration possible pour les candidats.

Il promet de "mouiller la chemise"

Gilles Platret a déposé sa candidature en début d'après-midi en préfecture de Saône-et-Loire"Inflation galopante", "communautarisme islamiste" et "changement climatique" : "Face à tout cela, je me sens le devoir d'agir", dit-il dans un communiqué. 

Le maire de Chalon-sur-Saône promet d'être un parlementaire "qui soit à vos côtés sur le terrain et qui mouille la chemise pour vous défendre à Paris". Gilles Platret se présente avec pour suppléant le maire adjoint de Montceau-les-Mines, Lionel Duparay.

Des hésitations à la droite de la droite lors de la présidentielle

Le suspense autour de la candidature de Gilles Platret est resté entier jusqu'à la dernière minute. Issu de la droite de LR, proche de la mouvance Ciotti / Wauquiez, le maire de Chalon-sur-Saône avait refusé d'être porte-parole de la campagne présidentielle de Valérie Pécresse en janvier dernier.

Pas convaincu par les propositions jugées trop tièdes de la candidate LR sur les sujets régaliens, Gilles Platret s'était vu prêter des intentions de rejoindre Reconquête!, le parti d'Eric Zemmour. Il n'avait d'ailleurs pas démenti, ni confirmé, ces rumeurs : "Quand je déciderai de m'exprimer, je le ferai directement", écrivait-il dans un tweet le 29 janvier.

Finalement, c'est bien sous l'étiquette de sa famille politique, LR, que Gilles Platret espère obtenir un siège de député à l'Assemblée nationale. Les 12 et 19 juin prochains, il sera opposé à huit autres candidats

  • Patrick Lartaut (Parti ouvrier indépendant démocratique)
  • Christine Pelletier (Parti animaliste)
  • Denis Goubeault (Reconquête!)
  • Louis Margueritte (La République En Marche - Ensemble!)
  • Tristan-Ludovic Bathiard (Parti Radical de Gauche)
  • Éric Riboulet (La France insoumise - NUPES)
  • Arnaud Sanvert (Rassemblement national)
  • Pascal Dufraigne (Lutte ouvrière)

Il y a cinq ans, cette 5e circonscription, qui couvre notamment Chalon-sur-Saône, Montceau et Buxy, avait été gagnée par La République en Marche. Raphaël Gauvin, le député LREM sortant, ne se représente pas cette année.