Saône-et-Loire : l'hôpital de Chalon-sur-Saône touché par une cyberattaque

Publié le
Écrit par Auberi Verne
L'hôpital de Chalon-sur-Saône a été touché par une cyberattaque, sans conséquences importantes.
L'hôpital de Chalon-sur-Saône a été touché par une cyberattaque, sans conséquences importantes. © MARC OLLIVIER / MAXPPP

Au cours du week-end du 18 et 19 décembre, l'hôpital de Chalon-sur-Saône a été touché par une cyberattaque. Celle-ci n'aurait eu aucun impact important sur le bon fonctionnement de l'établissement.

Une nouvelle cyberattaque frappe un hôpital. Après Villefranche-sur-Saône et Dax en février 2021, c'est au tour de l'établissement de Chalon-sur-Saône d'être la cible de pirates informatiques.

Une tentative de fraude a été repérée dans le week-end du 18 et 19 décembre. Elle serait cependant bénigne, puisqu'aucun impact sur le bon fonctionnement de l'hôpital n'a été enregistré. Le suivi des dossiers des patients reste intact.

Le personnel a été informé de cette intrusion lundi 20 décembre. "Par précaution, les services informatiques ont demandé à tous les agents de changer les mots de passe des messageries et logiciels internes", a précisé le service communication de l'hôpital. "L'accès à tous les sites externes a également été bloqué jusqu'à nouvel ordre."

Face à la menace, l'établissement indique "rester vigilant". Et cette menace est de plus en plus importante : selon les chiffres de l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (ANSSI), les attaques par rançongiciel (un programme informatique qui prend en otage des données personnelles) auraient augmenté de 255% entre 2019 et 2020.

Les hôpitaux ne sont pas les seuls victimes. Début décembre, la mairie de Montceau-les-Mines avait elle-même été touchée. Chalon-sur-Saône avait elle aussi été affectée au début de l'année.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.