Le Creusot : les premiers résultats de l’expérience CERES de Thomas Pesquet sont arrivés

Depuis le mardi 21 mars 2017, trois établissements français reproduisent la même expérience que Thomas Pesquet, en faisant pousser leurs propres graines en classe. Parmi eux, des élèves de seconde au lycée Léon Blum du Creusot.

L’une sur terre, l’autre dans l’espace. L’expérimentation consiste à faire pousser des graines de moutarde, de lentilles et de radis dans des conditions particulières.

Cinq graines de chaque sont posées sur un support en polycarbonate, que Thomas Pesquet a emmené avec lui dans l’espace sur la Station Spatiale Internationale (l’ISS) depuis décembre 2016. L’objectif est d’observer la germination et observer la croissance des pousses en l’absence quasi-totale de pesanteur.

Au Lycée Léon Blum du Creusot, les lycéens reproduisent la même expérience que l'astronaute.

Maxime a créé un tournicoton en légos, pour que certaines des graines subissent des micropesanteurs, comme dans l’espace. Les graines subissent des traitements différents les unes des autres, ce qui permet à ces jeunes scientifiques de découvrir de nouvelles choses.

"Ca nous permet de découvrir certaines choses et puis ça nous rend un peu plus curieux. On a pu rencontrer Thomas Pesquet, c'est un événement formidable" explique Maxime Noqué, étudiant

Chaque jour, le professeur et ses élèves observent, photographient et commentent l’évolution des graines contenues dans les boîtes. En parallèle, Thomas Pesquet envoie des photos montrant le développement de ses pousses.

Un reportage de Michel Gillot, Anthony Borlot et Patrick Jouanin :


Intervenants:
  • Christophe Miguet, professeur de SVT
  • Maxime Noqué, étudiant
  • Anaïs Machado, étudiante
  • Paul Colinot, étudiant

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité