L'astronaute Thomas Pesquet photographie Mâcon depuis l’espace

La région de Mâcon, en Saône-et-Loire, photographiée par l'astronaute Thomas Pesquet depuis la Station spatiale internationale (ISS) / © Thomas Pesquet
La région de Mâcon, en Saône-et-Loire, photographiée par l'astronaute Thomas Pesquet depuis la Station spatiale internationale (ISS) / © Thomas Pesquet

Thomas Pesquet séjourne dans la station spatiale internationale depuis le 20 novembre 2016. Il reviendra sur Terre début juin. En ce jeudi de l’Ascension, il a publié une photo de la ville de Mâcon, en Saône-et-Loire, vue de l’espace.

Par B.L.

L'astronaute publie régulièrement des photos depuis l'espace : ceux qui le suivent sur facebook ont ainsi pu admirer la Polynésie, Paris la nuit, le désert du Sahara, une tempête tropicale au-dessus de l'Argentine, etc.

Cette fois, c’est le chef-lieu du département de Saône-et-Loire qui a été immortalisé par Thomas Pesquet sur sa page Facebook.

Entre le Charolais et la Bresse, deux pays gastronomiques : la ville de Mâcon ! Département de Saône-et-Loire

Les internautes de Saône-et-Loire sont au 7e ciel !

Une photo qui fait la fierté des Bourguignons et pas mal d’envieux chez les internautes des régions alentours. Les commentaires se multiplient depuis la publication du cliché jeudi 25 mai.






L’astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA) reviendra sur Terre le vendredi 2 juin après un séjour de plus de six mois dans l'espace à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

Thomas Pesquet et la Bourgogne


Lors de son séjour dans la station spatiale Thomas Pesquet a mené plusieurs expériences, dont une sur le développement morphologique des végétaux proposée par 3 lycées (Le Creusot en Saône-et-Loire, Dijon en Côte-d'Or et Saint-Orens).
Des élèves bourguignons ont ainsi eu la chance de pouvoir échanger avec l'astronaute français pendant sa mission sur le développement des graines de moutarde de Dijon, des radis du Creusot et des lentilles dans l'espace.

Fabrice Diot, le professeur de sciences et vie de la terre au lycée Charles-de-Gaulle de Dijon qui avait initié un projet, est mort en février dernier. Ses élèves avaient écrit à l’astronaute Thomas Pesquet pour lui demander de rendre hommage à leur enseignant.




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus