Nucléaire : Framatome veut recruter 350 personnes en Saône-et-Loire en 2021

Le nucléaire ne connaît pas la crise. L'entreprise Framatome a prévu 1 000 embauches en France cette année, dont 350 en Saône et Loire.

À Chalon-sur-Saône, les formations s'enchainent chez Framatome.
À Chalon-sur-Saône, les formations s'enchainent chez Framatome. © Anthony Borlot / France Télévisions

L'entreprise Framatome propose cette année un millier d'emplois. À Chalon-sur-Saône, plus de 200 postes sont ouverts aux futurs techniciens qui devront intervenir sur les sites de grands groupes internationaux du nucléaire. "Ces techniciens et ces ingénieurs sont formés à Chalon. Ils vont beaucoup se déplacer sur les centrales nucléaires en France et de par le monde, précise Martine Talbot, directrice travaux à Framatome. Que ce soit aux États-Unis, en Afrique du Sud, en Europe, en Chine par exemple."

"On a des métiers qui sont très diversifiés, qui vont des mécaniciens aux automaticiens ou aux électrotechniciens, ajoute-t-elle. On a aussi des coordonateurs de chantier, parce qu'on travaille beaucoup sur des chantiers très différents, de grande taille ou de très petite taille. On a aussi des ingénieurs qui sont en charge d'essais, des soudeurs, des usineurs. Donc une grande diversité de métiers techniques des experts qui vont travailler sur des activités de maintenance sur les centrales."

Les sites de Saint-Marcel et du Creusot recherchent des personnes formées au métier de l'usinage et des ingénieurs. Au total, 350 postes sont proposés en Saône-et-Loire par la filiale d'EDF pour l'année 2021.

Nucléaire : Framatome veut recruter 350 personnes en Saône-et-Loire en 2021

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement industrie économie