• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : une enquête est ouverte après le vol d'explosifs anti-taupes

Le "Détaupeur" est un destructeur de taupes constitué d'un pétard qu'on introduit dans la galerie de l'animal. / © Le Détaupeur
Le "Détaupeur" est un destructeur de taupes constitué d'un pétard qu'on introduit dans la galerie de l'animal. / © Le Détaupeur

Des boîtes de "détaupeurs" contenant des explosifs ont été volées dans une vingtaine de grandes surfaces de jardinage situées dans trois départements, dont la Saône-et-Loire. La police judiciaire a été saisie de l'affaire.

Par avec AFP


L’information a été donnée par le quotidien Parisien-Aujourd'hui en France mardi 1er décembre 2015. Le gérant de l'un de ces magasins, situé dans la Loire, a indiqué à l'AFP que le contenu de la totalité de ses boîtes de "détaupeurs" avait été volé vendredi 27 novembre. D'autres magasins de la même enseigne ont été également dévalisés le même jour dans les départements proches, le Rhône et la Saône-et-Loire.

"C'est la première fois qu'on voit ça. On a eu une dizaine de boîtes volées dans notre magasin. Nous avons déposé plainte à la police à Roanne", a précisé le responsable.



Pourquoi ce vol n'est-il pas pris à la légère ?

Le "Détaupeur" est un destructeur de taupes constitué d'un pétard qu'on introduit dans la galerie de l'animal. Ce produit contient un explosif, du perchlorate de potassium, en infime quantité.
Avec les quantités dérobées, le ou les auteurs des vols auraient de quoi constituer un stock de 800 grammes d'explosifs et ils pourraient fabriquer une petite bombe artisanale.

Aucune hypothèse n'est exclue, y compris une piste terroriste dans le contexte actuel,
même si la PJ garde la main. "On peut aussi être sur une commande faite à des gens de l'Est. Ils ont des commandes du type pots catalytiques, lames de rasoir, alors pourquoi pas des détaupeurs", indique une source.

"Il ne faut pas voir la main de Daech (acronyme arabe de l'organisation Etat islamique, ndlr) partout ! Il y a 25 ans déjà des vols existaient dans les jardineries. C'est très localisé", déclare une autre source proche du dossier.


A lire aussi

Sur le même sujet

La Comelle : partez en randonnée avec des rapaces !

Les + Lus