Saône-et-Loire : Arnaud Montebourg adresse des « vœux de sortie de crise » aux Français

Arnaud Montebourg en meeting à Blanzy, ce samedi 7 janvier 2017.
Arnaud Montebourg en meeting à Blanzy, ce samedi 7 janvier 2017.

Ce samedi 7 janvier 2017, Arnaud Montebourg était en meeting à Blanzy en Saône-et-Loire. Devant 500 personnes, le candidat à la primaire de la gauche a adressé des « vœux de sortie de crise » aux Français. Il s'est posé comme le défenseur des territoires oubliés.

Par Maryline Barate

C'est depuis son fief de Saône-et-Loire qu'Arnaud Montebourg a présenté ses vœux aux Français devant 500 aficionados et de nombreux journalistes.

Dans son discours, le candidat à la primaire de la gauche a promis aux Français « une grande année de décisions et de choix », présidentielle oblige ! Il se voit incarner la rupture et le changement permettant « la sortie de crise » tant attendue. Il dit vouloir proposer un projet de croissance avec l'appui des citoyennes et des citoyens qui devront se « retrousser les manches ».

La France d'en-bas contre la France d'en-haut


Arnaud Montebourg a ainsi déclaré : « nous le ferons pas nos propres moyens, par nos idées, nos propres ressources et nos propres projets. Il est temps que le leadership politique reprenne ses droits. Plutôt que de compter des sous, de gérer d‘austérité, la pauvreté et la pénurie, nous créerons de la richesse. Si je suis issue, comme vous, de cette France du travail, c’est précisément parce que je crois dans l’effort collectif, la créativité et l’intelligence collective. (...) Il ne sert à rien de prôner le changement par le haut s'il n'est pas pris en charge par le bas. Il faut dire aux Français "nous avons besoin de vous !". Non pas pour réaliser des promesses qui viendraient de l'esprit hors-du-commun d'un roi thaumaturge qui viendrait guérir les écrouelles de ses sujets infantilisés attendant les bienfaits d'en-haut. Non ! Ce ne sont pas des promesses mais des projets que nous allons bâtir ensemble sur tout le territoire. »

Saône-et-Loire : Arnaud Montebourg présente ses voeux
Ce samedi 7 janvier 2017, Arnaud Montebourg est en meeting à Blanzy en Saône-et-Loire. Devant 500 personnes, le candidat à la primaire de la gauche a adressé des « vœux de sortie de crise » aux Français. Il leur promet « une grande année de décision et de choix », présidentielle oblige !


Le critère des 3% de déficit public par rapport au PIB critiqué


Arnaud Montebourg a poursuivi : « nous pouvons remettre notre économie en marche, retrouver de l'emploi sur nos territoires, imaginer qu'il y a autre chose que nous appauvrir, immobiles que nous sommes, contemplant la règle d'or des 3% imposée dans un traité il y a 20 ans et que les Français ont refusé en 2005 en votant non au traité constitutionnel européen. »

Tour d'horizon du programme


L'ancien ministre du Redressement Productif a ensuite développé son programme en appelant de ses vœux une relance économique et écologique. S'il arrive aux affaires, Arnaud Montebourg souhaite injecter 20 milliards d'euros sur 5 ans dans les infrastructures des territoires. Il veut favoriser l'investissement dans les routes, dans la fibre optique et le made in France. Une de ses propositions consiste a réserver 80% des marchés publics aux entreprises françaises. Sous une salve d'applaudissements, il a également rappelé qu'il voulait suspendre de façon unilatérale la directive européenne sur les travailleurs détachés.

Il affirme pouvoir mettre un terme au chômage de masse en créant une agence de l'évolution professionnelle. Elle naîtrait de la fusion de Pôle Emploi, du budget formation des conseils régionaux, des CCI, des chambres des métiers, des AFPA et des Greta. 30 milliards d'euros seraient ainsi entre les mains d'un seul organisme dont les dirigeants seraient élus tous les six ans. Charge à eux de sécuriser le parcours professionnel des Français et de former les jeunes générations aux métiers qui embauchent.

Arnaud Montebourg entend lancer un grand plan de rénovation thermique des bâtiments, qu'ils soient privés ou publics. A la manière des bailleurs pour le logement social, c'est une agence qui investirait en lieu et place des particuliers et qui « en contrepartie partagerait l'amélioration de la facture. »

Autre proposition, le candidat à la primaire de la gauche veut inciter fiscalement les entreprises à développer le télétravail au domicile des salariés ou dans des télécentres à la campagne. Il prévoit une enveloppe de 3 milliards d'euros pour « réhabiter la France, reconquérir le droit de vivre et travailler sur nos territoires. »


Pour lutter contre les déserts médicaux, Arnaud Montebourg propose que la Sécurité Sociale salarie des médecins exerçant dans des zones manquant de praticiens. Ils exerceraient dans des maisons médicales. Il souhaite que les jeunes diplômés de médecine passent six mois à leurs côtés dans le cadre d'un service national civil, humanitaire et militaire qu'il entend recréer.

Le reportage d'O. Villamy et R. Ho-a-Chuck avec :
  • Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche
  • des sympathisants
  • Philippe Baumel, député de Saône-et-Loire (PS) et délégué général en charge du projet d'Arnaud Montebourg
  • Jérôme Durain, sénateur de Saône-et-Loire (PS) et membre de l'équipe de campagne d'Arnaud Montebourg


Saône-et-Loire : les voeux d'Arnaud Montebourg
Ce samedi 7 janvier 2017, Arnaud Montebourg était en meeting à Blanzy en Saône-et-Loire. Devant 500 personnes, le candidat à la primaire de la gauche a adressé des « vœux de sortie de crise » aux Français. Il s'est posé comme le défenseur des territoires oubliés.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus