Tramayes : polémique autour de la rénovation de l'ex-gendarmerie

L'ex-gendarmerie de Tramayes, pour l'instant, demeurée en l'état / © FTV
L'ex-gendarmerie de Tramayes, pour l'instant, demeurée en l'état / © FTV

Le maire de Tramayes (Saône-et-Loire) interpelle le président de la République en chanson, sur l'air du "Déserteur" de Boris Vian. Le problème : la rénovation de l'ex-gendarmerie de sa commune, que les Bâtiments de France refusent de valider, car située dans le périmètre d'un château classé.

Par F.L.

Tramayes, son château, son ex-gendarmerie
A Tramayes, le maire de la commune, Michel Maya (SE) se bat pour réhabiliter l'ex-gendarmerie.
Il souhaite transformer le bâtiment pour y créer des logements, et à ce titre, bénéficiait de subventions du Ministère de l'Ecologie et du Logement, en faisant réaliser des travaux d'isolation extérieure notamment.

Les Bâtiments de France ont dit non
Le problème, c'est que cette ex-gendarmerie se trouve dans le périmètre d'un château classé monument historique, le château de Tramayes est un bâtiment du XVIème siècle.
Les travaux d'isolation extérieure posent problème. 
Repenser le projet de réhabilation du bâtiment, en imaginant une isolation par l'intérieur entraînerait, selon Michel Maya, la perte des subventions, un surcoût lié à la nature des travaux, une diminution de la surface locative.

Mêmes difficultés à Trambly
Le maire de Trambly, Jean-Paul Aubague (SE), souhaite transformer une garderie, mais elle se situe proche d'un clocher d'église classé.
Les Bâtiments de France ont là aussi fait leur opposition. Mais dans ce cas, le maire devra déménager la garderie périscolaire vers un autre site, d'ici à quelques années. Une isolation par l'intérieur impliquerait de décloisonner, et recloisonner à l'intérieur, entraînant là aussi un surcoût et la perte des subventions.

Opérations suspendues
Pour l'instant, les projets de réhabilitation sont suspendus, malgré les nombreux recours envoyés par les maires respectifs. 
C'est pour cela que le maire de Tramayes a décider d'interpeler le Président de la République par un moyen original : une vidéo, en chanson, où les élus entonnent "le Déserteur" de Boris Vian.
Quant à l'architecte des Bâtiments de France, il n'a pas souhaité répondre aux sollicitations de France 3 Bourgogne.

Le reportage de Romy Ho A Chuck et Damien Boutillet
Intervenants
:
  • Michel Maya (sans étiquette), Maire de Tramayes
  • Jean-Paul Aubague (sans étiquette), Maire de Trambly
A Tramayes, le maire interpelle le président de la République
La réglementation pour des travaux dans le périmètre d'un bâtiment classé patrimoine historique est très contraignante. Deux communes du Mâconnais en font l'amère expérience avec le refus de l'architecte des Bâtiments de France pour des projets de réhabilitation en particulier sur l'isolation extérieure. Des projets pourtant subventionné par le Ministère de l'écologie. Le maire de Tramayes a décidé d'interpeller le président de la République par le biais d'une vidéo. - France 3 Bourgogne - Damien Boutillet, Romy Ho-A-Chuck





Sur le même sujet

Accident mortel dans l'usine Verralia de Chalon

Les + Lus