• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Smic, sécurité sociale, stationnement... Ce qui change pour vous au 1er janvier 2018

Pouvoir d’achat, carburant, stationnement… de nombreux changements vous attendent au 1er janvier. / © BELPRESS/MAXPPP
Pouvoir d’achat, carburant, stationnement… de nombreux changements vous attendent au 1er janvier. / © BELPRESS/MAXPPP

Comme chaque année au 1er janvier 2018, des changements sont à prévoir au niveau des règles administratives et de la consommation pour les foyers français. Détails. 

Par Sarah Rebouh

Le site internet service-public.fr dresse la liste de l'ensemble des nouveautés administratives qui s'apprêtent à impacter la vie des Français à partir du 1er janvier 2018. Bonnes ou mauvaises nouvelles ? À vous d'en juger. 

► +1,24% pour le Smic  

Comme tous les ans, l'augmentation du Smic a lieu au 1er janvier 2018. Le taux de la hausse du Smic a été officiellement annoncé le 15 décembre 2017 par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Le salaire minimum augmentera de 1,24 % pour passer à 9,88 euros de l'heure, contre 9,76 euros actuellement. Le salaire mensuel brut passera à 1498,47 euros par mois (+ 18 euros par rapport au Smic mensuel 2017).


► +1,28% pour le plafond de la Sécurité sociale

À partir du 1er janvier 2018, le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé de 1,28 % par rapport au plafond 2017. Réévalué chaque année en fonction de l'évolution des salaires, ce plafond est utilisé pour le calcul de certaines cotisations sociales et prestations de la Sécurité sociale ainsi que du montant du remboursement des frais de santé de certaines mutuelles.


► Baisse de certains paquets de cigarettes

Les prix de certains paquets de cigarettes, tels que Camel et Winston, baisseront de 20 centimes d'euros le 2 janvier 2018 à la suite d’ajustements des fabricants. Ne vous réjouissez pas trop vite les fumeurs, la hausse de 1,10 € est toujours prévue en mars par le gouvernement. 


► Stationnement payant 

"Les automobilistes qui ne payent pas du tout (ou pas en totalité) le montant du stationnement payant s'exposent à devoir payer une amende. À partir du 1er janvier 2018, ils devront régler un forfait de paiement différé, appelé « forfait de post-stationnement ». Son montant variera d'une commune à l'autre contrairement à aujourd'hui où l'amende est fixée à 17 € sur l'ensemble du territoire" explique le site service-public.fr. Le forfait de post-stationnement doit être réglé dans les 3 mois. Dans le cas contraire, il fera l’objet d’une majoration.


► Soins dentaires

Le tarif des soins dentaires va évoluer au 1er janvier notamment concernant les prothèses, les couronnes, ou encore le traitement de caries ou détartrage. Un plafonnement progressif des tarifs des prothèses sur 4 ans est désormais prévu (550 € en 2018 et 510 € en 2020 pour une couronne céramométallique) avec une base de remboursement des couronnes passant à 120 € en 2019. Pour les patients bénéficiaires de la CMU-C, les plafonds des tarifs dentaires seront revalorisés (pour une couronne métallique, le plafond passera de 230 € à 250 €) et la prise en charge complète étendue à des actes supplémentaires (en savoir plus). 


► Prix de l'essence 

Dès 2018, la fiscalité du diesel s’alignera sur celle de l’essence. Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a confirmé, lundi 25 septembre, une hausse de 10 % des taxes sur le diesel prévue dans le projet de loi de finances 2018.. "Le prix à la pompe augmentera donc de 7,6 centimes par litre" comme l'explique Lemonde.fr.


► Permis de conduire 

Les modalités de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire des catégories B et B1 évoluent au 1er janvier 2018. Une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours fait son apparition lors de l'examen. "L'objectif est d'imposer une formation aux notions élémentaires de premiers secours aux candidats à l'examen du permis de conduire de la catégorie B" explique le site service-public.fr.


► Soins funéraires pour les malades du VIH 

À partir du 1er janvier 2018, les personnes décédées, atteintes du sida ou d'une hépatite virale, pourront recevoir après leur décès des soins funéraires visant à la conservation des corps (thanatopraxie). Un arrêté a été publié en ce sens au Journal officiel du 20 juillet 2017. Les personnes atteintes de la rage, de la peste, de la maladie de Creutzfeld-Jakob ou encore du choléra ne peuvent toujours pas en bénéficier.


► Logement social

La loi du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et à la citoyenneté modifie, à partir du 1er janvier 2018, les règles concernant la perte du droit au maintien dans les lieux. Au programme :
  • abaissement du plafond de ressources au-delà duquel les locataires perdent leur droit au maintien dans les lieux (ressources supérieures, pendant 2 années consécutives, à 150 % des plafonds de ressources tels qu'ils sont fixés pour l'attribution des logements financés en prêt locatifs sociaux, PLS ) ;
  • réduction à 18 mois du délai à compter duquel la perte de ce droit au maintien devient effective, ce délai intervenant à partir du 1er janvier de l'année qui suit les 2 années de dépassement des plafonds de ressources ;
  • possibilité de résilier le bail du locataire en l'absence de réponse à l'enquête annuelle sur les ressources pendant 2 années consécutives dès lors que le logement se situe dans une commune se caractérisant par un déséquilibre important entre l'offre et la demande de logements. 

► Énergie et logements 

Les propriétaires de logement seront dans l'obligation de fournir à leurs locataires deux diagnostics supplémentaires sur l'état des installations électriques et de gaz du bien loué.


► Emprunt immobilier

"Les particuliers ayant souscrit une assurance emprunteur avant le 1er mars 2017 pourront résilier leur contrat à chaque date anniversaire à partir de janvier 2018" expliquent nos confrères de France 3 Centre-Val de Loire. Cependant, La fédération bancaire française a saisi le conseil Constitutionnel. Il doit dire le 12 janvier prochain si la possibilité de résiliation annuelle est étendue à tous les contrats. En ce qui concerne la domiciliation des revenus en cas de prêt immobilier, elle sera limitée à 10 ans. 


► 11 vaccins obligatoires pour les nouveaux-nés

Le nombre de vaccins obligatoires passe de 3 à 11 pour les enfants nés après le 1er janvier 2018. Cette mesure a créé la polémique en France. En effet, plus de 40% des Français doutent de l'efficacité des vaccins et il y a aujourd'hui une défiance vis-à-vis de cet outil de prévention des maladies.  La liste complète ici


Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus