115 postes supprimés chez General Electric à Belfort

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot
GE et Alstom, le mariage est officiel
GE et Alstom, le mariage est officiel © SEBASTIEN BOZON / AFP

La direction confirme la suppression de 115 postes dans les prochains mois sur son site de turbines à gaz. 1900 salariés travaillent pour GE à Belfort. 

Mercredi et jeudi, le projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été abordé lors de réunions du comité d'entreprise.

Ce plan avait été annoncé lors d'un CE le 28 février. Il prévoit une réduction d'effectifs de l'ordre de 115 postes.

"Priorité" aux départs volontaires


"L'objectif de réduction d'effectifs nous paraît accessible pour l'essentiel, voire pour la totalité, par le volontariat. Notre but est de tout faire en volontariat", a déclaré le directeur du site, Yves Ménat.

La direction n'a pas démenti une répartition entre 85 suppressions parmi les ingénieurs et cadres et 30 parmi les techniciens-agents de maîtrise, évoquée par les syndicats.

Une baisse du marché des centrales à gaz


Elle a entraîné la chute de plus de moitié du chiffre d'affaires de GE Energy Products France sur quatre ans, selon la direction.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.