30 ans de la chute du mur de Berlin : l'artiste belfortain Saype réalise une nouvelle fresque géante

© Valentin Flauraud
© Valentin Flauraud

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin s’effondre. Trente ans plus tard, pour ne pas oublier, l'artiste belfortain Saype a réalisé une fresque représentant deux mains entrelacées. Précisions.

Par Mary Sohier

Des mains qui s'unissent. Et s'entraident. Un symbole fort. Pour Saype, cette image de réconciliation était une évidence : "Avec ces mains, l'idée était de décontextualiser, de montrer que c'est universel." Pour les trente ans de la chute du mur de Berlin, qui sont célébrés ce samedi 9 novembre, l'artiste belfortain voulait apporter sa contribution.

C'est une fierté personnelle. J'ai 30 ans. Le mur tombait il y a tout juste trente ans aussi. Il y a tout qui était réuni pour que je sois là.
- Saype, artiste de la fresque

La symbolique de la fresque ne s'arrête pas là. L'oeuvre est située sur l'ancien no man's land qui séparait Berlin Ouest et Berlin Est.
 

L'artiste Saype et les 30 ans de la chute du mur de Berlin
Un magazine de Catherine Schulbaum et David Martin. Avec Saype, Pascal Feucher : directeur galerie Urban Spree, Berlin. Images de drone et photos, Valentin Flauraud,Azad Balabanian, Daniel Sproll, Kevin Schulzbus.

 

La fresque de Saype à l'occasion des 30 ans de la chute du mur de Berlin

Un artiste engagé

Saype est un pionnier du land art. L'artiste français est connu dans le monde entier pour ses fresques spectaculaires. Le magazine américain Forbes l'a d'ailleurs nommé, en 2019, parmi les 30 personnalités du monde, âgées de moins de 30 ans, les plus influentes dans le domaine de l'art et de la culture.

Sa peinture est une fabrication personnelle composée de craie et de charbon qu'il mélange à de l'eau. Un processus 100% biodégradable pour réaliser, sur l'herbe, des oeuvres éphémères, à grande échelle et totalement respectueuses de l'environnement. 

Le projet "Beyond Walls", une oeuvre planétaire

Après s'être fait remarquer aux Eurokéennes de Belfort puis sur les bords du Léman où il avait peint une petite fille laissant échapper un bateau de papier, hommage aux bénévoles de SOS Méditerrannée, Saype s'est embarqué dans un défi un peu fou. Ce projet - dont la fresque de Berlin fait partie - s'appelle "Beyond Walls", comprenez "au-delà des murs, des frontières". La fresque des mains enlacées va en effet parcourir le monde, allant de ville en ville. L'action a démarré sur le Champ-de-Mars, à Paris, en juin dernier. 
© Valentin Flauraud
© Valentin Flauraud
© Valentin Flauraud
© Valentin Flauraud

Les murs érigés dans les mentalités se révèlent n'être que des cloisonnements fictifs que l'imagination artistique fait s'évanouir.
- Saype, sur son site internet


L'ensemble du parcours de Saype et son équipe est à découvrir juste ici.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus