• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Belfort : dans les coulisses de la police municipale

Le centre opérationnel de la police municipale à Belfort / © France 3 Franche-Comté : Eric Debief
Le centre opérationnel de la police municipale à Belfort / © France 3 Franche-Comté : Eric Debief

Depuis quelques mois, la police municipale de Belfort a des nouveaux locaux. L’hôtel du gouverneur, à quelques pas de la mairie. Il abrite 25 policiers, hommes et femmes. Exceptionnellement, ils nous ont ouvert les portes de leur quotidien.

Par Rémy Poirot

Construit au XVIIIe siècle, inscrit à l’inventaire des monuments historiques, l’hôtel du gouverneur siège au cœur de la vieille ville de Belfort. Sous le fronton triangulaire, une inscription : « Hic fulmina Jovis » qui signifie "Ici sont les foudres de Jupiter". Nous poussons les portes du bâtiment, un grand hall et cet escalier qui nous mène jusqu’à Laurent Cnudde, le responsable de la police municipale de Belfort. C’est ici, désormais, la nouvelle demeure des 25 policiers de ce qu’on appelle en abrégé « la PM » belfortaine. 21 mois de travaux. Coût de l’opération : 2,7 millions d’euros. Assurément, Belfort soigne sa police municipale et lui donne les moyens d’agir.

Nous suivons le responsable jusqu’à l’une des pièces les plus sécurisées du bâtiment après l’armurerie : le centre opérationnel de commandement et de supervision, le COCS. Ici, une vingtaine d’écrans diffusent les images de 106 caméras réparties dans toute la ville:

"Tout le parc est en Full HD. Ce sont des caméra relativement puissantes. Pour vous donner un exemple, avec celle postée sur le parking en dessous du Lion, on est capable de voir s'il y a une personne sur la tour du Salbert situé à 2600m" indique Cédric Crespy, le responsable du COCS.

Ici on filme 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Les enregistrements sont conservés 20 jours. 1000 vidéos verbalisation ont ainsi lieu chaque année. En 2018, la police nationale a eu recours 214 fois à ces enregistrements pour leurs enquêtes.

" On peut avoir comme aujourd'hui  4 ou 5 équipes au sol et on doit pouvoir les renseigner, leur dire ce qu'il se passe sur la voie publique. De nos jours, dans des villes de 50.000 habitants comme Belfort, je crois qu'il est nécessaire d'avoir un outil comme celui-là " précise Laurent Cnudde.

Certains se poseront évidemment la question du respect de la vie privée. A la police municipale de Belfort, on précise que l'emploi de ces caméras est très réglementé. Et que les habitations apparaissent automatiquement floutées sur les écrans.

Bientôt, quatre nouvelles recrues viendront grossir leurs rangs. Même si ces policiers n'ont à ce jour aucun pouvoir d'enquête et ne peuvent agir que sur flagrant délit, ils sont en contact permanent avec la police nationale. Ici on ne voit pas  la "municipale" comme une "sous police". Une équipe de nuit devrait d'ailleurs être créé d'ici quelques temps. En 2016, leur équipe a réalisé 1200 interventions . Deux ans plus tard, ce chiffre a doublé, atteignant les 2200 interventions en 2018.


Regardez notre reportage

 
Belfort : de nouveaux locaux pour la police municipale
Depuis quelques mois, la police municipale de Belfort a de nouveaux locaux. L'hôtel du gouverneur, à quelques pas de la Mairie. Il abrite 25 policiers, hommes et femmes. Exceptionnellement, ils nous ont ouvert les portes de leur quotidien. Reportage R.Poirot, E.Debief avec Sophie Brigadier à la police municipale de Belfort Cedric CRESPY Responsable du COCS (Centre opérationnel de commandement et de supervision) de la police municipale de Belfort Laurent CNUDDE Responsable de la police municipale de Belfort Julien Brigadier à la police municipale de Belfort






 

Sur le même sujet

Dijon : le canal de Bourgogne envahi par les algues

Les + Lus