• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

VIDEO. Belfort : les gilets jaunes ont bravé l'interdiction préfectorale de manifester

Les gilets jaunes dans les rues de Belfort ce samedi 27 avril 2019 / © France 3 Franche-Comté : Eric Debief
Les gilets jaunes dans les rues de Belfort ce samedi 27 avril 2019 / © France 3 Franche-Comté : Eric Debief

Ce samedi 27 avril, 24e weekend de mobilisation des gilets jaunes, entre 100 et 200 personnes se sont rassemblées dans les rues de Belfort. 

Par Sophie Courageot

Ils sont descendus dans la rue. Au rendez-vous comme prévu vers 14 heures au niveau de la Place de l'Arsenal. Entre 100 et 200 personnes selon notre journaliste présent sur place ont défilé dans les rues de Belfort.

La police a opéré quelques contrôles. Les forces de l'ordre discrètes sont restées à distance du cortège qui a silloné les rues de la ville.

La Préfecture avait pourtant interdit ce samedi toute manifestation à Belfort de 12 heures à minuit. Elle craignait des troubles à l'ordre public et des actes de violences. La manifestation n'était pas déclarée. Elle intervient deux jours après les annonces du président Emmanuel Macron et alors qu'un gilet jaune belfortain a été placé en garde à vue dans la semaine. L'homme, un street médic de 35 ans a été placé sous contrôle judiciaire ce jeudi. Il est mis en examen pour "provocation publique à commettre un crime ou délit" et "provocation à s'armer contre l'autorité de l'Etat". Ce gilet jaune s'en était pris aux forces de l'ordre sur les réseaux sociaux plusieurs fois au mois d'avril. 


Ce que prévoyait la Préfecture du Territoire de Belfort ce samedi 27 avril 


Interdiction de toute manifestation de 12h à 00 h 
◦ sur la voie publique dans lecentre-ville et la vieille ville de Belfort
◦ Sur l’emprise autoroutière, les échangeurs 12 et 13
◦ Sur la barrière de péage de Fontaine jusqu’au lundi 29 avril

• Un arrêté portant interdiction de détention, d’achat et de vente àemporter de carburants, d'artifices de divertissement ainsi que desalcools et de tous produits inflammables ou chimiques 
• un arrêté interdisant la détention et la consommation de boissons alcoolisées sur la voie publique 
• Tout délit d’entrave à la circulation et toute situation de blocage seront relevés par les forces de l’ordre sur l’ensemble du réseau routier du département 
• Le stationnement sera interdit place de la République, place d’Armes à Belfort

Participer à une manifestation interdite est passible de 90 à 375 euros d'amende, rappellait la préfecture. En organiser une peut coûter encore plus cher : jusqu'à 7 500 euros d'amende et 6 mois de prison. 
 
Belfort et Besançon : les gilets jaunes toujours dans la rue
Ce samedi 27 avril, les gilets jaunes ont bravé l'interdiction préfectorale de manifester à Belfort. Mobilisation également à Besançon de plusieurs centaines de personnes déçues par les annonces du président Macron. Reportage M.Buzon, E.Debief, JS Maurice


A Besançon, le cortège a rassemblé plusieurs centaines de gilets jaunes. Ils étaient près de 400 personnes échaudées par un temps froid et pluvieux. Le cortège parti de la place de la Révolution a fait une escale symbolique devant l'immeuble du Président avenue Denfert-Rochereau. Les gilets jaunes n'attendaient rien des annonces d'Emmanuel Macron. Rien, des miettes, du foutage de gueule... voici les termes employés dans le cortège pour résumer les déclarations faites ce jeudi par le Président du République au terme du grand débat national. 

Mercredi 1er mai, les gilets jaunes devraient rejoindre à Besançon le traditionnel défilé du jour du travail. 

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus