"Ça fait froid dans le dos" : des croix gammées et tags antisémites retrouvés dans une petite ville près de Belfort

Depuis lundi 10 juin 2024, une série d'inscriptions antisémites et de tags de croix gammées ont été retrouvées sur plusieurs murs à Danjoutin (Territoire de Belfort). Le maire a porté plainte pour "appel à la haine raciale" et s'inquiète de ces inscriptions "insoutenables".

C'est une bien triste actualité qui s'abat depuis plusieurs jours sur la petite ville de Danjoutin (Territoire de Belfort). Depuis lundi 10 juin, la commune a découvert plusieurs tags antisémites et croix gammées. Au total, ce sont cinq inscriptions racistes qui ont été recensées par la municipalité : sur les murs de propriétés privées, sur un mur d'une bâtisse appartenant à la commune et, enfin, sur deux banques.

"Je ne sais pas ce qui se passe" a confié, désabusé, le maire de Danjoutin, Emmanuel Formet (Divers gauche), contacté par France 3 Franche-Comté. "On a découvert les deux premiers tags lundi matin, il y en a eu un nouveau le lendemain et enfin, deux autres inscrits sur des établissements bancaires ce mercredi".

"Le climat est en train de changer"

Bombés à la peinture rouge, des messages abjects : "abat les juifs" (sic), "abat les sionistes" (sic). "C'est insoutenable. Intolérable" reprend l'édile. "On a tout de suite fait repeindre le mur appartenant à la commune. Et nous avons demandé aux particuliers d'en faire autant".

J'habite ici depuis 24 ans, c'est la première fois que je vois ça. Je condamne et déplore ces messages, contraires aux valeurs de notre République. Nous avons déposé plainte le 11 juin.

Emmanuel Formet,

maire de Danjoutin

Une plainte a en effet été déposée au commissariat de police de Belfort pour "appel à la haine raciale". Une enquête a été ouverte dans la foulée. La mairie a également demandé que les forces de l'ordre et le garde champêtre local accentuent leurs rondes dans la commune.

"On espère de tout cœur que les auteurs seront retrouvés" continue Emmanuel Formet. "La situation commence à devenir inquiétante. On sent le climat changer". Le maire fait ainsi le lien avec les résultats des élections européennes, où à Danjoutin, comme partout dans le Territoire de Belfort, le Rassemblement national est arrivé en tête. "Je fais ce lien, oui" reprend-il. "Les premiers tags datent de dimanche soir".

Le racisme est décomplexé. Ce sont les prémices de l'arrivée de l'extrême-droite au pouvoir.

Emmanuel Formet,

maire de Danjoutin

"Nous allons vers des lendemains difficiles avec une violence qui arrive dans les petites communes" conclut l'édile. "Une violence que nous, maires ruraux, nous prenons en pleine face". Si Emmanuel Formet explique "n'avoir rien vu venir", un habitant de la commune a confié avoir été choqué par certains discours prononcés à la fin du dépouillement, dimanche 9 juin.

"On a entendu des gens se réjouir, dire "enfin le début d'une nouvelle ère. Ca fait froid dans le dos" témoigne notre source, qui a souhaité rester anonyme. "L'ambiance est un peu délétère en ce moment. Certains ne sont même pas choqués par ces tags. On se demande comment ça va finir".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité