• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les urgences du centre hospitalier de Belfort-Montbéliard sont en grève

En mai dernier, le centre hospitalier de Belfort-Montbéliard était déjà en grève pour protester contre la réorganisation des services de l'hôpital. / © France 3 Franche-Comté
En mai dernier, le centre hospitalier de Belfort-Montbéliard était déjà en grève pour protester contre la réorganisation des services de l'hôpital. / © France 3 Franche-Comté

Selon l'Est-Républicain, les organisations syndicales CASAP (aides-soignantes), CNI (infirmières), CFDT, CGT et FO du centre hospitalier de Belfort-Montbéliard ont déposé, pour le 24 et 25 septembre, un préavis de grève concernant les services des urgences.

Par Avec l'Est-Républicain


A partir de ce soir, mercredi 24 septembre 20h, les urgences du centre hospitalier de Belfort-Montbéliard seront en grève. La raison ? Un projet de réorganisation des services d’accueil des urgences (le SAU), de l’unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) et la structure mobile d’urgence et de réanimation (la SMUR).

Concrètement, les syndicats craignent que cette restructuration entraîne des suppressions de postes aux urgences.

Leurs revendications :

  • La révision des organisations médicales de manière à optimiser la gestion des flux, préalable à la réorganisation des services d’urgences et de l’unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD).
  • Ils refusent la suppression des postes aux urgences, le maintien des postes agents des services hospitaliers (ASH).
  • Ils rejettent les modalités de gestion de l’absentéisme.
  • Le maintient du poste d’infirmière d’Etat polyvalent du soir en permanence et le maintien de l’aide-soignante du soir aux urgences. Ils souhaitent même la création d’un deuxième poste d’aide soignant du soir sur le site de Belfort.
  • Le respect des temps partiels et des repos et la récupération des heures supplémentaires.

La direction se prononcera jeudi 25 septembre


Demain, jeudi 25 septembre, se tiendra au CHBM, une réunion du CHSCT, (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail). Cette entrevue portera justement sur les urgences. La direction en profitera pour se prononcer sur cette grève et les demandes formulées par les syndicats.

Sur le même sujet

Digoin : un repreneur pour la faïencerie

Les + Lus