• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Territoire-de-Belfort : deux agriculteurs récompensés pour leur prairies fleuries

Les lauréats des prairies fleuries du territoire-de-Belfort
Les lauréats des prairies fleuries du territoire-de-Belfort

Les prairies de Jérôme Tardivet et d'Isabelle Schick viennent d'être récompensées ce dimanche par le conseil départemental et la chambre d'agriculture du Territoire-de-Belfort lors de la fête de l'élevage de Morvillars.

Par Isabelle Brunnarius

Jérôme Tardivet, du GAEC d’Autrage (Autrechêne) remporte le 1er prix d’excellence agri-écologique. Ce prix récompense l’agriculteur dont la prairie présente le meilleur équilibre à la fois écologique et agricole. Isabelle Schick, du GAEC Schick (Novillard) reçoit le prix spécial « coup de coeur biodiversité et paysage". 

"Jérôme Tardivet participera automatiquement au Concours national dont la remise des prix est prévue en février 2018, à l’occasion du prochain Salon de l’agriculture à Paris". précise le département. 

"Cinq agriculteurs du Territoire de Belfort, exploitants dans la petite région agricole du Sundgau, participaient cette année au concours" explique le département.
Comme dans les autres départements, ce concours valorise "les prairies humides de fauche riches en espèces, qui ont, pour la plupart, été repérées dans le cadre de la mise en oeuvre de la Mesure Agro-Environnementale et Climatique (MAEC) « prairies humides » dans le département."

Jérôme Tardivet a présenté la même parcelle qu'il y a quatre ans, lors de la première édition de ce concours, et cette fois-ci il a remporté le premier prix. Actuellement, il convertit son exploitation pour un passage en bio au premier janvier 2019. Sur les 50 hectares de son exploitation, la parcelle lauréate fait 4 hectares et plus de 50 espèces végétales différentes ont été répertoriées. Cette parcelle ne reçoit aucun engrais, juste des effluents d'élevage sous forme de compost. Le lait des vaches qui sont nourris avec ce foin est vendu à la coopérative L'hermitage pour faire du fromage. 

Le jury était présidé par Georges Flotat, Vice-président de la Chambre interdépartementale d’agriculture Doubs-Territoire de Belfort et il était composé de plusieurs experts du monde de l’agriculture et de l’environnement. 

Voici les autres concurrents : 

Pierre Bigré
Situation de la parcelle : Réchésy
Siège de l’exploitation : Réchésy

Pierre-Marie Gigon, du GAEC Gigon
Situation de la parcelle : Montreux-Château
Siège de l’exploitation : Florimont

Gilbert Richardot
Situation de la parcelle : Montreux-Château
Siège de l’exploitation : Montreux-Château

A lire aussi

Sur le même sujet

Digoin : un repreneur pour la faïencerie

Les + Lus