Tourisme : les touristes étrangers raffolent de la Bourgogne-Franche-Comté

Publié le Mis à jour le
Écrit par AJ

Dans son bilan économique 2017, l'INSEE souligne la hausse de la fréquentation touristitques dans toute la région. Le nombre de nuitées a même atteint un niveau jamais vu auparavant.

Passer ses vacances en Bourgogne-Franche-Comté, une bonne idée ? La réponse est un grand oui, si l'on en croit le bilan économique 2017 de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) publié le 31 mai dernier. 

Les chiffres du tourisme ont augmenté dans l'ensemble de la Bourgogne-Franche-Comté en 2017. "L'activité croît partout dans la région. Dans la plupart des départements, les nuitées sont en hausse qu'il s'agisse de l'hôtellerie ou des campings", rapporte l'INSEE.


Dans son analyse, l'institut souligne que "le Jura est le seul département dans lequel la fréquentation hôtelière recule. Cela est toutefois largement compensé par la progression très importante des nuitées dans les campings".

En terme de retombée économique, les dépenses des touristes dans la région ont été estimées à "4,6 milliards d'euros au dernier compte de 2014" et qu'"environ 15% sont consacrés aux hébergements marchands", c'est-à-dire les hôtels, campings, gîtes ou encore locations entre particuliers.

10,3 millions de nuitées pour les hôtels et les campings

Mais le chiffre le plus marquant de ce rapport est les 10,3 millions de nuitées comptabilisées dans les hôtels et les campins de Bourgogne-Franche-Comté en 2017. Lorsqu'on décortique ces nuitées, "les hôtels de la région ont réalisés 7,3 millions de nuitées sur l'année" et le camping "3 millions entre avril et septembre". Soit une hausse respective de 2% et 10% par rapport à 2016. Du jamais vu auparavant. Une embellie qui représente  une augmentation de 4% par rapport à 2016.

Le rapport précise cependant que la progression dans ce secteur a été observées dans toutes les régions sur la même période. La croissance nationale atteint même les 5%.

"Retour de la clientèle étrangère"

Le rayonnement de l'économique touristique de la région trouve en partie ses explications au-delà des frontières nationales. "Après une fréquentation 2016 très affectée par la menace terroriste, la clientèle étrangère est en hausse particulièrement forte en 2017 : + 3% dans les hôtels, + 10% dans les campings", détaille l'étude.

Dans l'hôtellerie, si la clientèle française représente 75% des nuitées, les touristes belges (5%), allemands (4%) et chinois englobe plus d'un dixième du marché. Petit bémol, "la clientèle britannique continue de chuter sous l'effet de la baisse de la livre sterling".

Dans les campings, la configuration est différente. Si les Français réalisent 47 % des nuitées, la clientèle étrangère est ici majoritaire, avec les touristes néerlandais en chef de file (27%). Suivis par nos voisins allemands (11%) et belges (5%).