• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

TRANSJURASSIENNE 2019 : Qui sont les grands favoris de la course ?

Ivan Perrillat Boiteux, vainqueur de la Transju 2018 à Chaux-Neuve / © PHILIPPE TRIAS - maxPPP
Ivan Perrillat Boiteux, vainqueur de la Transju 2018 à Chaux-Neuve / © PHILIPPE TRIAS - maxPPP

Qui peut succéder à Ivan Perrillat-Boiteux et Aurélie Dabudyk, les vainqueurs de l'édition 2018 ? Voici les fondeurs qui pourraient faire la course devant et s'illustrer à l'arrivée à Mouthe.

Par Sophie Courageot

Près de 2000 fondeurs sont inscrits sur la grande Transju longue désormais de 68 km. Pas de grand noms de skieurs internationaux cette année, même si quelques étrangers seront présents comme le Suisse Toni Livers. La Transju même si elle inscrite au calendrier mondial des courses longues distance, la fameuse Wordloppet n'attire plus les grands champions. Ils préfèrent d'autres courses inscrites au calendrier. 

"On a conscience qu'on a un grand déficit de grands noms au niveau de l'élite. Il faut d'abord qu'on se développe pour avoir une élite top mondiale. Ce sera notre objectif" a expliqué Pierre-Albert Vandel lors de la conférence de presse de présentation de l'édition 2019.

Sur la Transju'classic samedi, Marie Kromer la savoyarde fait figure de favorite. La fondeuse de l'équipe e-Liberty ski team a déjà gagné les deux années précédentes. Chez les hommes, son co-équipier Antoine Auger vainqueur de l'an dernier sera à nouveau au départ. 

Dimanche sur le 68 km, la ligne Elite promet tout de même une belle bagarre. Ivan Perrillat Boiteux vainqueur l'an passé n'est pas inscrit. C'est un autre vainqueur Robin Duvilard (2017), skieur de l'équipe de France qui sera le principal favori côté français. Le tricolore espère participer aux mondiaux de ski de fond à Seefeld en Autriche à partir du 19 février. Son résultat sur la Transju comptera forcément dans sa sélection.

Autre français à suivre, Gérard Agnellet, spécialiste des longues distances. Il est actuellement leader de la Fis Worldloppet Cup. Il avait terminé sur la seconde marche du podium en 2018. Il vient de remporter la Foulée Blanche. 

A avoir à l'oeil également, Loïc Guigonnet et Damien Tarantola bien classés dans le top 10 cette saison. 
 
© FIS WORDLOPPET CUP
© FIS WORDLOPPET CUP


A suivre également le Suisse Toni Livers, habitué de la Transju. Plusieurs équipes seront également présentes sur la course, e-Liberty ski team, Grenoble Isère nordique et Jobstation Rossignol. Dans cette dernière équipe, du beau monde, comme Jérémie Millereau , vainqueur de la Transju 2015,  Adrien Mougel, Bastien Poirrier, Thomas Chambellant, Benoit Chauvet (double vainqueur de l’épreuve), ou Nicolas Berthet.

Sur la course 68 km, trois femmes à suivre. Anouk Faivre Picon, la Pontissalienne membre de l'équipe de France, la suissesse Sereina Boner et bien sûr Maria Grafnings la Suédoise actuelle leader de Fis Worldoppet Cup.
 
© FIS WORLDLOPPET CUP
© FIS WORLDLOPPET CUP


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saône-et-Loire : Marie-Guite Dufay interpelle Emmanuel Macron sur les problématiques de la région

Les + Lus

Les + Partagés