• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Transjurassienne 2019 : Vive le vent (ou pas), pluie, sourires, le “best of” de ce dimanche

© Pascal Sulocha
© Pascal Sulocha

Ce dimanche 10 février, la météo a un peu gâché la fête nordique. Une des courses annulée. Des chronos de fusée pour les vainqueurs Robin Duvillard et Anouk Faivre-Picon. Voici nos plus belles images. 

Par Sophie Courageot & Franck Menestret & Pascal Sulocha

Revoir la page spéciale du 19/20

 
Transjurassienne : la page spéciale de France 3 Franche-Comté
Reportages France 3 Franche-Comté
 

Combe du lac nous revoilà

Quel bonheur de retrouver la mythique combe du lac au petit matin. Plus de 1500 fondeurs ont pris le départ du 68 km. Et le speaker a fait le show.
 



Vive le vent d'hiver !


Poussé par un fort vent, les concurrents ont pour beaucoup battu leurs chronos. Le vent de dos qui a soufflé dans le bon sens de la course a fait le bonheur de certains. Pour d'autres moins en forme, le vent a été facteur de souffrance. La course 48 km Marathon a été annulée sur décision préfectorale en raison des vents violents pour éviter que les fondeurs ne se retrouvent en danger dans la fôret du Risoux. 


Eclairs et déluge d'eau se sont abattus sur la ligne d'arrivée à Mouthe

Vers 16h, la tempête annoncée par Météo France a balayé la ligne d'arrivée. L'organisation a décidé de rapatrier les derniers concurrents. 



Quand Anouk Faivre Picon passe et repasse la ligne d'arrivée de la Transju 


La meilleure des féminines est arrivée en même temps qu'une brochette de messieurs. Résultat, les journalistes, photographes n'ont pas bien vu la jeune femme. Alors Anouk enlève sa cloche, et repasse la ligne. Du bonheur en double ! 
 
 

Robin Duvillard, la fusée sur les skis à 27 km/h de moyenne

Robin Duvillard vainqueur du 68 km a pris la commande de la course juste avant les Rousses. 50 km en solitaire jusqu'à Mouthe. Une glisse de folie et des pointes à plat à près de 40 km/h.


Glisse, kilts et sourires

L'association La Sapaudia qui fait la promotion du don de moelle osseuse alignait des champions sur la course comme Vincent Gauthier Manuel ou Sébastien Lacroix.
Aux côtés de Sylvain Guillaume, le reste du groupe a avancé à son rythme au fil de la piste. Près de 7 heures de course... Bravo à eux. 
 

Yves glisse pour une autre bonne cause

Yves Duffait a fait les 68 km de course avec un porte bébé équipé d'un panneau et de gyrophares. Ce médecin urgentiste du Smur de Lons-le-Saunier est en grève depuis le 7 décembre. Il refuse la fermeture de la 2e équipe du Smur menacée par l'Agence Regionale de Santé. Son chrono : 5h16 aidé (un peu) par le vent dans le dos. 
© France 3 Franche-Comté : Franck Menestret
© France 3 Franche-Comté : Franck Menestret

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cathédrale Saint-Bénigne : la petite forêt de Dijon

Les + Lus