Transjurassienne : Annulation du 48 km, comment seront indemnisés les fondeurs inscrits ?

Ce dimanche 10 février, le 68 km et le 25 km ont été maintenus. Mais pas le marathon prévu sur 48 km. / © Philippe TRIAS - maxPPP
Ce dimanche 10 février, le 68 km et le 25 km ont été maintenus. Mais pas le marathon prévu sur 48 km. / © Philippe TRIAS - maxPPP

En raison de la tempête Isaias, la Préfecture du Jura et les organisateurs ont annulé ce dimanche 10 février l'une des épreuves de la Transju. Un coup dur pour les 658 skieurs prévenus au dernier moment. 

Par Sophie Courageot

L'annulation du 48 km a surpris tout le monde. Annoncée à 9h50, à 40 minutes du départ de la course. Le départ était prévu aux Rousses à 10h30, les fondeurs étaient prêts en train de s'échauffer. Certains sont venus de très loin, et même de l'étranger pour faire la course. 658 fondeurs étaient inscrits. 

Avec des rafales de pointe annoncées à 110 km/h, les organisateurs et les services de l'Etat ont pris la décision d'annuler l'épreuve. Les fondeurs devaient traverser la fôret du Risoux. Vers 13 heures, le vent devait se renforcer avec un risque de chutes d'arbres et de branches. La vigilance orange était activée sur toute la région. 
 


Cette annulation de dernière minute, c'est du jamais vu pour la Transjurassienne


"C'est un crève coeur" d'avoir annulé cette course confiait encore ce matin Pierre Albert Vandel président de Trans'organisation. "Nous allons faire le maximum pour rembourser intégralement les inscriptions, et nous enverrons un courrier d'excuses aux fondeurs inscrits sur le 48 km" a ajouté l'organisateur précisant que l'association Trans'organisation reste fragile économiquement. 

Le réglement de la course prévoit un délai d'annulation fixé à 6 jours avant le début des manifestations. Le réglement précise que les courses ne peuvent pas être annulées moins de 3 heures avant l'heure de départ programmée, sauf pour des raisons de sécurité des skieurs, des officiels et des organisateurs. Ce fut le cas ce dimanche en raison de la météo. 

Les fondeurs inscrits à la Transjurassienne Marathon sur 48 km ont déboursé entre 75 et 130 euros pour s'inscrire. Le règlement prévoit  pour toute annulation le remboursement d'un montant de 50% du tarif d’inscription réglé par le coureur (hors frais de dossier). 100% du montant du ticket journalier de participation de la FFS pour les non licenciés seront remboursés. Aucune démarche n’est à effectuer, précise l'organisation.


Certains skieurs ont fait la course 48 km ... en off


Surpris par l'annulation au dernier moment de la Transju 48 km, certains fondeurs ont pourtant pris le départ de leur propre initiative. Certains ont compris l'annulation pour des raisons de sécurité, d'autres s'étonnent qu'une seule course ait été annulée au dernier moment alors que l'alerte météo était déclenchée depuis la veille.

"Je l’ai fait en off du coup le 48 FT est ça allait très bien ! Le Préfet a de drôles de facons de fonctionner, j’aurais bien voulu lui dire directement ! On était avec les 72. Faut pas prendre les gens pour des bouffons . A ce compte, là fallait tout annuler ! Sinon merci l’organisation pour ce beau tracé " estime Jim Auré. 

Un fondeuse elle ne comprend : "La prise de décision du Préfet n'est pas cohérente ! Garder les 68 km et annuler les 48km ?! On ne comprend pas ! Forcément vous avez gardé les 68km pour l'image de la Trans'ju qui était en plus sur le parcours historique ! L'excuses des conditions météo dans le bois du Risoux il y a d'autres endroits ou on peut se prendre des branches. C'est scandaleux les conditions étaient prévues depuis 2 jours ! Il n'y a pas de logique dans tout ça! On avait 1h30 pour arriver à Bois d'Amont avec un profil descendant pour faire 10km.!  C'est de la mauvaise foi ! Je suis très déçue !"

"Que certains soient mécontents à commencer par les organisateurs, ça se comprend, mais c'est peut être mieux que si des coureurs étaient blessés ou pire en recevant une branche sur la tête"
écrit Jean Claude Lobjois sur la page Facebook de la Transju. 


L'image de marque de la course et du massif du Jura va forcément souffrir de cette annulation de dernière minute. A chaque annulation d'édition, il faut du temps, plusieurs hivers pour récupérer le même niveau d'inscrits. La tempête Isaias a un peu gâché les 40 ans de la Transju même si plus de 3000 fondeurs ont pu prendre ce weekend le départ des courses. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus