Un kiné-ostéopathe mis en examen pour viols sur des patientes

Un kinésithérapeute-ostéopathe belge a été mis en examen et écroué vendredi à Besançon pour des viols et agressions sexuelles sur quatre patientes, a-t-on appris de source judiciaire.

Par AFP

Il est poursuivi pour viol et agressions sexuelles sur deux jeunes femmes et pour agressions sexuelles à l'encontre de deux autres.
Le praticien de 47 ans, qui exerçait à Moissey (Jura) et Pesmes (Haute-Saône), a contesté ces accusations vendredi lors d'une audience devant le juge des libertés et de la détention, affirmant avoir pratiqué des "gestes thérapeutiques" qu'il a regrettés.
Début 2016, une jeune femme avait déposé plainte pour viol et agressions sexuelles à l'encontre du kinésithérapeute-ostéopathe qui bénéficie d'une solide réputation et d'une importante clientèle.
Au cours de l'enquête, la gendarmerie avait identifié trois autres victimes présumées parmi une quarantaine de patientes entendues.
"Ma cliente est très choquée, car c'était son kiné depuis huit ans, elle pensait avoir établi une relation de confiance", a indiqué à l'AFP l'avocate de la première jeune femme, Me Marjorie Weiermann.
"Elle a abandonné son corps en espérant aller mieux après un grave accident et il l'a trahie", a ajouté l'avocate.

Sur le même sujet

Marathon de Chablis : du monde pour la première édition

Les + Lus