Vennes : la free-party stoppée par les autorités

Une free party prévue samedi 30 septembre à Vennes dans le Doubs a tourné court. Les forces de l'ordre sont intervenues pour prévenir toute nuisance sonore. 

Par Sophie Courageot

Samedi 30 septembre en début d'après-midi, une free-party était en cours d'installation au lieu-dit le Ruhier sur un champ communal, et sans autorisation préfectorale.
 
Les gendarmes confirment qu'un dispositif a aussitôt été mis en place afin d'interdire l'accès aux nouveaux arrivants.

Sur décision préfectorale, une partie du matériel servant à la sonorisation a été provisoirement saisi. Le matériel sera restitué ultérieurement aux organisateurs, indique un communiqué de la gendarmerie du Doubs. 

Les free-party, manifestations festives non autorisée génèrent souvent de nombreuses nuisances et risques comme des problèmes d'ordre public, de salubrité, de santé et de sécurité routière pour le voisinage et les participants. 

Sur le même sujet

Affaire Maëlys : l'avocat du suspect conteste la chronologie du procureur

Près de chez vous

Les + Lus