• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Yonne : une formation aux gestes d’urgence sur les chevaux

L'entreprise Classequine forme les propriétaires de chevaux aux gestes de première urgence pour secourir leurs animaux / © Yoann Etienne
L'entreprise Classequine forme les propriétaires de chevaux aux gestes de première urgence pour secourir leurs animaux / © Yoann Etienne

Les propriétaires de chevaux arrivent difficilement à identifier les douleurs de leur animal et quand ils s’adressent à un vétérinaire, il est souvent trop tard. D’où l’idée de créer des formations aux soins de premiers secours.

Par B.L.

Le concept est né d'un constat fait par les vétérinaires. Les propriétaires de chevaux les appellent souvent trop tard quand l’animal a un problème. Certains ne savent pas décrire la situation au téléphone ou prodiguer les soins correctement après le passage du vétérinaire.

La jeune entreprise Classequine a donc mis au point des formations destinées aux propriétaires de chevaux ou tout simplement aux passionnés. Depuis un an, des stages sont organisés partout en France, dans les écuries et les centres équestres.

Un cheval est couché et ne veut pas se lever, un autre est amorphe et refuse de manger, etc.
Des vétérinaires apprennent aux participants à repérer un problème chez l'animal, à réagir immédiatement en cas d'urgence et à avoir de bons réflexes. "Cela peut permettre d’éviter une mauvaise réaction qui mettrait en péril l’avenir du cheval", explique Guillaume Collignon, vétérinaire à Saint-Florentin.

Le centre équestre de Cerisiers est le premier à avoir accueilli cette formation dans l'Yonne.
Dimanche 17 septembre 2017, les stagiaires ont appris à faire une injection intramusculaire, à confectionner un bandage compressif sur la patte d’un cheval pour arrêter une éventuelle hémorragie, etc. 
D'autres sessions sont prévues en Bourgogne d'ici la fin de l'année.


Yonne : une formation aux gestes de premiers secours sur les chevaux
Les propriétaires de chevaux arrivent difficilement à identifier les douleurs de leur animal et quand ils s’adressent à un vétérinaire, il est souvent trop tard. D’où l’idée de créer des formations aux soins de premiers secours. Intervenants : -Mélanie Juanola, propriétaire d'un cheval -Guillaume Collignon, vétérinaire à Saint-Florentin  - Le reportage de Baziz Djaouti, Yoann Etienne et Philippe Sabatier


A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus