• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Présidence des Républicains : le député de l’Yonne Guillaume Larrivé a déposé plus de 3 000 parrainages

Guillaume Larrivé lors du second tour des élections municipales à Auxerre le 30 mars 2014. / © AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES
Guillaume Larrivé lors du second tour des élections municipales à Auxerre le 30 mars 2014. / © AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES

Trois candidats sont en lice pour la présidence du parti Les Républicains. Parmi eux, Guillaume Larrivé, député de l’Yonne, qui annonce avoir obtenu plus de 3 000 parrainages militants.

Par B.L.

Qui succédera à Laurent Wauquiez à la tête du parti Les Républicains ?

Malgré les appels à l’union pour "éviter une guerre des chefs" chez Les Républicains, trois candidats sont encore sur les rangs :

-Christian Jacob, 59 ans, député de la 4e circonscription de Seine-et-Marne et président du groupe LR à l'Assemblée nationale. Il est donné comme le grand favori. Christian Jacob a recueilli les parrainages de quelque 10 500 militants et 122 parlementaires, dont 65 des 104 députés LR.

-Julien Aubert, 41 ans, député de la 5e circonscription du Vaucluse. Il dit avoir obtenu 4 651 parrainages d’adhérents et 15 de parlementaires.

-Guillaume Larrivé, 42 ans, député de la 1re circonscription de l’Yonne. Le député de Bourgogne annonce avoir recueilli "plus de 3 000 parrainages militants, très au-delà du seuil requis de 1 311 parrainages", mais l'énarque ne précise pas le nombre de soutiens obtenus auprès des parlementaires.

La clôture des candidatures a eu lieu mardi 13 août 2019 à 20h.

 
 

Quand connaîtra-t-on le nom des candidats retenus ?

"Je suis hyper motivé, complètement conscient de la situation", qui est "hyper compliquée pour les Républicains et pour les Français", a déclaré Guillaume Larrivé sur Franceinfo mardi 13 août 2019. Il a déposé ses parrainages à 14h30, au siège des Républicains, à Paris.

La Haute Autorité des Républicains, une instance indépendante de la direction du parti, va maintenant examiner ces trois candidatures. "Le nom des candidats remplissant les conditions nécessaires pour se présenter sera rendu public le 26 août", indique-t-elle.

L’élection du nouveau président de LR doit avoir lieu samedi 12 et dimanche 13 octobre 2019.
En cas de besoin, en cas de deuxième tour sera organisé samedi 19 et dimanche 20 octobre.

  


Guillaume Larrivé veut construire le grand mouvement de l’après-Macron


Le parti Les Républicains a enchaîné deux défaites consécutives à la présidentielle en 2012 et 2017. En mai 2019, le parti de droite a recueilli seulement 8,48% des voix aux élections européennes, ce qui a entraîné la démission du président Laurent Wauquiez et l’ouverture de sa succession.

Dans une lettre adressée aux militants LR, Guillaume Larrivé déclare qu’il milite "depuis l’âge de 17 ans" et qu’il "mesure la joie des victoires partagées, la tristesse des défaites et l’espoir des prochaines batailles à mener".
"Comme conseiller de Nicolas Sarkozy place Beauvau et à l’Elysée pendant sept ans, comme député depuis 2012, comme secrétaire général délégué des Républicains, comme président de fédération et plus encore comme militant, j’ai choisi de m’investir au cœur de notre mouvement.

Je n’accepte pas le sort que certains voudraient nous promettre. Nous ne sommes pas à vendre. Nous n’avons vocation ni à nous renier, ni à nous rallier. L’avenir des Républicains, ce n’est pas non plus de devenir un club nostalgique ou un petit parti de protestation.

Nous devons, bien sûr, assumer intelligemment notre devoir d’opposition. Nous devons, plus encore, retrouver une vraie capacité de proposition. Oui, nous devons et nous pouvons construire le grand mouvement de l’après-Macron", assure le député de la 1re circonscription de l’Yonne.

 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus