• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Yonne : pourquoi l’arrivée du ver de terre Obama nungara est-elle une menace ?

Le ver de terre "Obama nungara" est une espèce invasive originaire du Brésil. / © Piterkeo
Le ver de terre "Obama nungara" est une espèce invasive originaire du Brésil. / © Piterkeo

Obama nungara est le nom d’une espèce de ver de terre originaire du Brésil. Cet animal gagne de plus en plus de régions de France où il dévore les autres vers de terre, ce qui menace la fertilité des sols. Le Muséum national d’histoire naturelle lance une collecte de spécimens vivants.
 

Par B.L.


Obama nungara est un ver de terre de couleur marron clair à presque noir. Il est arrivé en France en 2013 dans des pots de fleurs. Des scientifiques l’ont baptisé du nom latin Obama.  Ce nom est "composé à partir des mots de la langue Tupi (une langue indigène indienne du Brésil) "oba", qui signifie feuille, et "ma" qui signifie animal; l'argument est que l'animal est aplati de manière caractéristique, comme une feuille", explique Jean-Lou Justine, professeur au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN).

La prolifération des vers de terre Obama nungara inquiète, car cette espèce était présente dans 60 départements il y a six mois. Aujourd’hui, on en trouve dans 72 départements de France, dont celui de l’Yonne, en Bourgogne.
Or, ces vers invasifs dévorent les lombrics qui jouent un rôle crucial en aérant la terre, ce qui permet d’avoir des sols fertiles qui absorbent l’eau de pluie.

 

 

Pourquoi une collecte de vers est-elle lancée ?


Le Muséum national d'histoire naturelle et l'université Paris-Est Créteil ont donc lancé un projet pour mieux étudier ces Plathelminthes. Le but est de savoir :
-ce que mange le ver Obama nungara (quels types de ver de terre)

-pourquoi les prédateurs ne mangent pas le ver Obama nungara.


Pour mener à bien leur étude, les scientifiques ont besoin de vers vivants.

Si vous en avez dans votre jardin et si vous voulez participer, il faut signaler la présence de ces animaux via un formulaire. Les chercheurs vont contacteront.

En attendant leur réponse, il faudra mettre ces vers dans une boîte en plastique ou un bocal en plastique avec un couvercle et garder le tout au frais dans une cave, une pièce fraîche, ou au bas du réfrigérateur. 

 
 

"Bienvenue les vers de terre"


Une association d'agriculteurs bourguignons a décidé d'organiser un ciné/débat sur le thème de la conservation et de la régénération des sols jeudi 16 mai 2019 à 20h au cinéma CGR d’AuxerreAu programme : la projection de "Bienvenue les vers de terre", un film réalisé par François Stuck qui montre comment la vie du sol est au coeur de l’agriculture.


Ces professionnels pratiquent une agriculture qui se base beaucoup sur le travail des vers de terre et du végétal. Ils ont arrêté notamment le travail mécanique des sols. Il s'agit de l’Apad Centre Est, accompagnée de partenaires locaux engagés également sur la préservation des sols : l'Association pour la qualité de l'eau potable de la Plaine du Saulce et de l’Association BASE Biodiversité, Agriculture, Sol, Environnement

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chambeire : les alpagas, un élevage pas comme les autres

Les + Lus