• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

5 (bons) produits bretons pour un menu de fêtes

C'est une tradition, et c'est plus fort que nous. Quels que soient les budgets, on essaie de bien manger durant les fêtes. Alors autant manger local!

Par Stéphane Grammont

L'entrée


Les huîtres

C'est le traditionnel de chez traditionnel pour les réveillons. Qu'elles soient de Cancale, sud-Bretagne ou Finistère, les huîtres, ça fait fête. Bonne nouvelle, leur prix est resté stable pour le passage de 2012 à 2013. Les ostréiculteurs se préparent à affronter le rush des clients pour les fêtes de fin d'années et remontent les poches dans les chantiers. Ne pas abuser des "huîtres et whisky" de l'auteure du blog Dans ma Cuisine.

les huitres
Stéphane Izad, Beaugey Philippe


Les plat


Une Coucou de Rennes

Cette spécialité bretonne a toute sa place dans les menus de fêtes, d'ailleurs les ventes progressent de 10 % en décembre. Si cette race de volaille n'est pas passée loin de l'extinction, l'association des producteurs qui l'a sauvée veille au grain, avec un cahier des charges commercial très rigoureux. Une qualité qui bien sûr, se retrouve dans le prix. Compter douze euros le kilos pour faire cette recette de Esterkitchen.

la coucou de Rennes
Catherine Carlier, Serge Lenault


ou


Le chapon

A Janzé, c'est l'effervescence, notamment chez les 12 éleveurs qui produisent le fameux chapon. Des éleveurs qui affectionnent cette partie de leur métier. L'élevage du chapon dure 6 mois, du petit poussin de 40 grammes en juillet à la belle volaille de 4 kg qui finira sur la table du réveillon. Pour ces éleveurs, un travail gratifiant. La recette de Savourez la Bretagne.

le chapon de janzé
Benoît le Vaillant, Vincent Bars


le dessert


Les macarons

Depuis quelques semaines, le four de mickael est en chauffe du matin au soir. Il y a quelques années, ce jeune homme s'est lancé dans la biscuiterie artisanale, une activité connue dans d'autres régions, en Alsace notamment, mais complètement absente de Bretagne jusqu'alors. Il n'existe en effet que des biscuiteries industrielles. A quelques jours de Noël, il peut le dire, le macaron s'est invité dans nos paniers "made in breizh". Tout sur le macaron, pour les faire soi-même en se cultivant.

les macarons
Séverine Breton, Thierry Bouilly






Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus