Emploi de travailleurs roumains : la Cooperl relaxée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Krystell Veillard

En février 2010, treize travailleurs intérimaires, de nationalité roumaine étaient arrêtés à la Cooperl pour travail illégal. Le 18 janvier dernier le procureur avait requis 54 amendes de 300 euros à l'encontre de l'entreprise, qui a finalement été relaxée aujourd'hui.

En février 2010, la police aux frontières et la direction du travail avaient arrêté treize travailleurs roumains dans les locaux de la Cooperl, à Lamballe. Des travailleurs intérimaires, employés par la société Arcforge, une entreprise roumaine qui réalise l'essentiel de son activité sur le territoire national, sans être ni déclarée, ni immatriculée en France. Lors de l’audience du 18 janvier, la procureur avait requis 54 amendes à 500 € contre Arcforce et 54 amendes à 300 € pour la Cooperl. Les avocats de la défense avaient plaidé la relaxe, c'est ce qu'ils ont obtenu.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.