Procès de la "carambouille" à Versailles: pas de gros poissons à la barre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphane Grammont
© Alexis Paumard / France 3 Bretagne

Patrick Jolivet, l'homme qui a imaginé une escroquerie auprès de mareyeurs portant sur plus de trois millions d'euros, est absent au procès en appel qui se tient à Versailles.

 C'est un procès hors-normes qui s'est ouvert mercredi dernier à Versailles. Treize poissonniers, impliqués dans le scandale de la "carambouille", sont jugés en appel. Une escroquerie montée à l'échelle européenne, dont de nombreux mareyeurs de l'Ouest ont été victimes.

Patrick Jolivet, la tête de réseau et le cerveau de cette escroquerie, n'est pas à la barre. "J'ai purgé ma peine, je n'ai pas fait appel, je ne vois pas la nécessité de me présenter" a-t-il fait savoir par la voix du Président de l'audience. Du coup, c'est aux poissonniers qui achetaient à Patrick Jolivet que la Cour s'est intéressé. "Vu les prix qu'on leur proposait, ils étaient forcément au courant que c'était une escroquerie" expliquait Yoann Falchier, des Pêcherie Guilvinistes, au premier jour du procès. Ce sont précisément ces poissonniers qui ont fait appel, prétendant ne pas connaître l'origine douteuse des produits.


De nombreux mareyeurs de l'Ouest ont été victimes de cette "carambouille". La cour d'Appel de Versailles entend ce vendredi les plaidoiries des avocats.



Intervenants:

Yoann Falchier
Pêcheries guilvinistes

Maurice Massart
Avocat Partie Civile

Bruno Noury
Mareyeur à l'Ile d'Yeu

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.