Cet article date de plus de 8 ans

Le tribunal autorise l'expulsion des occupants d'une ferme

Le tribunal de Saint-Nazaire a autorisé jeudi l'expulsion d'agriculteurs anti-aéroport occupant une ferme vouée à la destruction sur le site du projet d'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes.
Compte-tenu du fait que le rapport de la commission de dialogue sur cet aéroport doit être rendu début avril, il est fort probable que leur expulsion de la ferme de Bellevue, soit programmée rapidement. 

Le tribunal de Saint-Nazaire avait déjà autorisé mardi l'expulsion d'opposants à l'aéroport qui occupent un hameau de cabanes en bois sur le site de la "Châteigne". La ferme de Bellevue est destinée à être démolie dans le cadre du projet controversé de nouvel aéroport de Nantes, programmé pour 2017.

Les intenses manifestations et les violents heurts avec les forces de l'ordre qui ont accompagné à l'automne 2012 la tentative d'expulsion des quelque 300 opposants anticapitalistes installés sur place ont déjà entraîné le report de plusieurs mois de certaines phases de travaux comme le défrichage, prévu initialement en janvier 2013. La commission de dialogue mise en place par Jean-Marc Ayrault fin novembre pour apaiser la crise doit rendre son rapport début avril.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame-des-landes