• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'armée rate son tir de missile : Des habitants du Sud Finistère ont vu et entendu l'explosion

Lionel Delort, officier de communication de la préfecture maritime de l'Atlantique / © France 3 Bretagne
Lionel Delort, officier de communication de la préfecture maritime de l'Atlantique / © France 3 Bretagne

Les représentants de la préfecture maritime de Brest confirment que le tir du missile M51 a échoué. L'engin tiré depuis le sous marin, le Vigilant, s'est auto-détruit, pour une raison inconnue, une minute après son décollage dimanche matin au large du Finistère. Des habitants du Guilvinec ont filmé.

Par Sylvaine Salliou

Le missile M51 a été tiré ce dimanche, vers 9h30 au dessus de la baie d'Audierne. Après une minute, l'engin s'est "auto-détruit", soit juste après son décollage du Vigilant, un sous-marin nucléaire. C'est "un échec", a admis dimanche lors d'une conférence de presse, la préfecture maritime à Brest. Une enquête est en cours, selon le capitaine de corvette Lionel Delort, officier de communication de la préfecture maritime. Les débris du missile sont en train d'être récupérés en mer pour pouvoir déterminer les causes de cet échec. "Le missile s'est auto-détruit dans la première phase de propulsion", "pour une raison inconnue", a précisé l'officier. On ne sait pas s'il s'agit d'un dysfonctionnement ou si quelqu'un a détruit le missile volontairement. Le missile devait passer en Atlantique Nord "en pleine mer".
Interview de Lionel Delort, officier de communication de la préfecture maritime

"Pas d'impact environnemental"

Le ministère de la défense rappelle que cet essai a été effectué sans charge nucléaire et qu'il n'y a pas d'impact sur l'environnement, ni sur la population, car "la zone avait été interdite pour la circonstance à la navigation maritime et à la circulation aérienne". En revanche, le missile contenait du carburant. Ce tir était le 6ème de ce nouveau type de missile, le missile "M51". Le précédent missile lancé le M45 avait connu 20 tirs d'essai. Le dernier échec remonte à 1996.

"Un bruit énorme"

C'est Françoise, une téléspectatrice en vacances au Guilvinec (29), qui nous a appelé ce matin. Vers 9h30, elle a entendu un énorme bruit dans le ciel au dessus de la mer. Elle a aussitôt ouvert sa fenêtre : "j'ai vu dans le ciel, une fumée blanche et des gros débris tomber dans la mer. J'ai d'abord cru que c'était un avion qui s'abîmait dans l'océan". Il s'agit en fait du missile, tiré par la Direction générale de l’armement (DGA) et la Marine nationale. Cette téléspectatrice nous a envoyé une vidéo. La fumée blanche se voyait aussi à Quimper. 
Voyez le reportage de Jean-Hervé Guilcher et Christian Polet
Tir de missile raté : notre reportage
Dernier tir en janvier 2010 au large du Finistère

Dans un premier temps, dans la matinée le ministère de la défense avait simplement confirmé dans un communiqué que le missile avait été détruit peu après son décollage, au-dessus de l’océan. Mais le ministère de la défense ne donnait aucune explication sur les raisons de la destruction de ce missile M51. Rappelons que ce tir de missile était prévu, l'armée française avait annoncé qu'elle effectuerait un tir de missile depuis un sous-marin nucléaire, à une dizaine de milles au sud de la pointe de Penmarc'h entre le 1er et le 7 mai. Des tirs de test de missiles français sont régulièrement effectués. Dans notre région, la dernière fois c'était en 2010. 

Qu'est-ce qu'un missile M51?

Le M51 est un missile intercontinental destiné aux sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de nouvelle génération.
D'une hauteur de 12 mètres et d'un poids maximal de 56 tonnes avec ses six têtes nucléaires, le M51 disposera, par rapport aux M45 actuels, d'une portée sensiblement accrue (de l'ordre de 8.000 km contre 6.000 km) et d'une précision améliorée. Il s'agissait du 6e tir d'essai du M51, trois ayant été effectués depuis des installations terrestres, trois depuis un sous-marin, en comptant celui effectué ce dimanche.

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus