• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Gad SAS : le jour de vérité

Les salariés de GAD devant le tribunal de commerce de Rennes / © Gilles Le Morvan - France 3 Bretagne
Les salariés de GAD devant le tribunal de commerce de Rennes / © Gilles Le Morvan - France 3 Bretagne

On va savoir ce lundi s'il existe un repreneur pour les abattoirs de GAD SAS, en redressement judicaire depuis le 21 février. Les candidats à la reprise avaient jusqu'à midi pour déposer leur offre.

Par Stéphane Grammont

L'espoir est mince pour les salariés de GAD SAS à Lampaul-Guimillau, Josselin et Saint-Martin-des-Champs. Aucun repreneur n'a pour l'instant confirmé d'offre, la limite de dépôt des dossiers ayant été déjà reportée du 17 mai à ce lundi 10 juin.


Pas de repreneurs français


Quatre opérateurs se seraient intéressés au dossier, selon nos confrères du Télégramme. Parmi eux deux français, la filiale d'Intermarché SVA Jean Rozé, basé à Vitré, et Sofiprotéol qui était déjà intervenu à la liquidation de Doux. Les deux autres dossiers seraient portés par un Américain et un Asiatique. Mais le quotidien le précise, aucune proposition n'a été confirmée.

GAD SAS emploie 1 650 salariés sur quatre sites en Bretagne : Lampaul-Guimillau, Josselin, Saint-Nazaire et Saint-Martin-des-Champs. A Lampaul, l'entreprise emploie plus de 850 salariés. A Josselin, ils sont 650. Depuis le début de l'année, la fermeture d'un de ses deux sites a toujours été une hypothèse redoutée. La filière porc ne va pas bien et l'entreprise a déjà perdu des millions d'euros.

Le 23 mai dernier, les syndicats avaient été reçus par le ministre délégué à l'agroalimentaire Stéphane le Foll et n'avaient pas été rassurés.

Mais de la casse, il y en aura, dans tous les cas avec ou sans repreneur.  Y compris dans le cadre d'un plan de continuation proposé par l'actionnaire majoritaire ou pire si l'entreprise était tout simplement liquidée. La fin de la période d'observation a été fixée par le tribunal de commerce au 21 août. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus