Francis Joyon a pulvérisé record de l'Atlantique-Nord. Les images de l'arrivée.

Francis Joyon a franchi une ligne imaginaire vituelle située face au cap Lizard / © France3
Francis Joyon a franchi une ligne imaginaire vituelle située face au cap Lizard / © France3

Francis Joyon avait pris un départ assez moyen, mais en rallongeant la route et en surfant sur une grosse dépression, il a mené son maxi-trimaran à la portée d'un record historique. C'est chose faite. Il a coupé la ligne au Cap Lizard en améliorant de 16 heures et 34 minutes le précédent record. 

Par Stéphane Grammont

Thomas Coville ne détient plus le record de la traversée de l'Atlantique-Nord. Francis Joyon l'a amélioré ce dimanche de 16 heures et 34 minutes. Au terme d'une chevauchée fantastique mal entamée, il a parcouru une route plus longue que la voie directe, mais en menant son maxi-trimaran Idec à une vitesse moyenne de 26,20 noeuds il a réussi à refaire son retard sur Thomas Coville en 2008.  Le record de la traversée de l'Atlantique nord en solitaire est désormais de 5 jours, 2 heures et 56 minutes. Il a notamment réalisé un finish époustouflant en frisant à plusieurs reprises son record absolu de distance sur 24 heures, qui est de 666,2 milles.

"Je suis complètement rincé" a-t-il dit sur sa VHF peu après avoir franchi la ligne, "je suis arrivé au bout du bonhomme". Francis Joyon, qui prépare son maxi-trimaran seul, a fait cap sur les Açores, s'obligeant à tenir une moyenne de plus de 23 noeuds pour reprendre un retard accumulé sur les temps de Thomas Coville, et compenser milles supplémentaires. Francis Joyon a dormi seulement une dizaine d'heures sur les 5 jours de course. "Les trois premiers jours c'était très fort, au quatrième j'étais blindé : je m'étais habitué à un niveau de stress inconnu pour moi jusqu'alors". 


Les images de l'arrivée et l'interview par VHF


DMCloud:78169
Francis Joyon



Bernard Stamm a salué la "performance exceptionnelle" et les qualités du marin. "Il n'y en a plus beaucoup des comme ça" a-t-il fait remarqué.

DMCloud:78167
Bernard Stamm


En 2011, Francis Joyon avait chaviré au large de New-York en prenant le départ d'une première tentative de ce même record. 

A 57 ans, le navigateur ajoute le seul record "majeur" qui manquait à son palmarès. Il détenait déjà ceux du tour du monde (57 j 13 h 34 min en 2008), de la Route de la Découverte (8 j 16 h 07 min en 2013) entre Cadix (Espagne) et San Salvador (Bahamas) et celui de la plus grande distance parcourue en 24 heures (666,2 milles, soit 1.233,4 km), réalisé en 2012.

A lire aussi

Sur le même sujet

interview de sophie Duchemin, délélguée FO CHU Rennes

Les + Lus